Développement agricole : L’AGRA annonce son soutien aux initiatives présidentielles

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur le développement de l’agriculture.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu, le lundi 5 juillet 2021, à Ouagadougou, le président du conseil d’administration de l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA), Hailemariam Dessalegn Boshe, ancien premier ministre éthiopien. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur le développement de l’agriculture.

La stratégie initiale 2021 de l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA) au Burkina Faso tire vers sa fin, a annoncé, le président du conseil d’administration, l’ancien Premier ministre éthiopien, Hailemariam Dessalegn Boshe, à sa sortie d’audience, le lundi 5 juillet 2021, à Ouagadougou, avec le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. A cet effet, M. Boshe a réaffirmé le soutien de l’ONG aux programmes du chef de l’Etat burkinabè, notamment « Assurer à chaque enfant en âge scolaire,
au moins un repas équilibré par jour » et « Produire un million de tonnes de riz par an ». «Nous avons discuté des interventions futures d’AGRA au Burkina Faso sur les dix prochaines années avec pour objectif clé, zéro faim à l’horizon 2030. C’est dans ce sens que AGRA compte soutenir les initiatives stratégiques du chef de l’Etat, notamment le projet phare sur le riz et l’initiative qui vise à donner à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré par jour », a-t-il indiqué.

Le chef du gouvernement et son interlocuteur ont procédé à un échange
de notes portant sur l’une des initiatives du chef de l’Etat.

Il a précisé que ce sont des initiatives stratégiques que AGRA compte appuyer davantage en termes de mobilisation de ressources et d’accompagnement dans la coordination des interventions. L’ancien Premier ministre éthiopien a aussi signifié que sa visite vise à faire l’évaluation des actions de AGRA au Burkina Faso. Mais aussi, a-t-il poursuivi, à revoir le dispositif mis en place pour accompagner le gouvernement dans la revue du cadre réglementaire, les questions institutionnelles et le renforcement des capacités. Il a, en outre, souligné qu’il compte renforcer le système agricole à travers la mise en place de semences améliorées au profit des petits producteurs et d’un écosystème pour une bonne marche du secteur agricole. « Nous sommes convenus d’aller diligemment vers la réalisation des interventions pour permettre au pays d’atteindre l’objectif zéro faim », a-t-il assuré. L’hôte de Kosyam s’est dit satisfait des résultats de l’évaluation des activités de
l’AGRA au Burkina Faso, car a-t-il dit : « il y a beaucoup
d’acquis qui ont été réalisés ». Le président du conseil d’administration de l’AGRA a également été reçu par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Tout comme avec le chef de l’Etat, les échanges ont porté sur les programmes présidentiels. Le programme « Assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour » est, de l’avis du PCA de AGRA, un élément essentiel pour le développement d’une nation, et pour lequel le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est champion à l’échelle africaine. Dans le cadre de ce dernier programme, le chef du gouvernement et son interlocuteur ont d’ailleurs procédé à un échange de notes.

 Aly SAWADOGO

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.