Projets d’extension du dépôt de la SONABHY : Visite guidée des travaux à Péni

La délégation de la SONABHY a pu s’imprégner de l’état d’avancement des travaux de construction d’extension du dépôt d’hydrocarbures de Péni.

Le directeur général de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY), Hilaire Kaboré, a visité, le lundi 5 juillet 2021, l’un des projets d’extension des dépôts de la société à Péni, localité située à une trentaine de kilomètres au sud de Bobo-Dioulasso.

La Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) ambitionne renforcer ses capacités opérationnelles dans l’Ouest du Burkina Faso. Depuis quelques mois, elle a lancé des travaux en vue d’étendre ses installations de dépôt d’hydrocarbures de Péni, située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. Dans le but de constater et de faire le point de l’état d’avancement des travaux en cours, le directeur général de la SONABHY, Hilaire Kaboré, accompagné de ses collaborateurs, a visité le chantier du dépôt d’hydrocarbures de Péni. L’extension du dépôt comporte deux grands projets. Le premier consiste en la construction des différents types de bâtiments, notamment la construction du bâtiment administratif R+1, du bâtiment commercial où les clients pourront remplir les formalités nécessaires au chargement et au dépotage des camions. A cela, s’ajoute la construction d’une dizaine de bâtiments composés de restaurant, de dortoirs pour la sécurité et la brigade des sapeurs-pompiers entre autres.

Le second projet consiste en la construction d’un nouveau dépôt hydroliquide. La délégation de la SONABHY a pu s’imprégner de l’évolution des travaux sur le site. Elle a d’abord visité le chantier du premier projet. Là-bas, Hilaire Kaboré a exhorté les entreprises au respect du délai d’exécution des travaux de 7 à 8 mois. Selon le chef de projets de la SONABHY, Guy Marie Yaméogo, le coût total des travaux du premier projet est d’environ deux milliards cinq cent millions F CFA. Le taux d’exécution actuel des travaux de ce projet est de 27%, a-t-il confié, tout en se disant « très satisfait » de l’état d’avancement.
L’équipe de la SONABHY a également visité le site de construction du nouveau dépôt hydroliquide. Sur ce site, les ouvriers sont à l’œuvre. « Les travaux avancent très doucement mais sûrement avec un taux d’avancement d’environ 6%. Il n’y a pas d’inquiétude. Les travaux de génie sont bien avancés », a-t-il souligné.

Délocaliser le dépôt d’hydrocarbures de Bobo-Dioulasso à Péni

Les travaux de construction du bâtiment administratif, du bâtiment commercial, de la gendarmerie, des milliaires, des sapeurs-pompiers, du restaurant, de la salle de détente, de l’infirmerie, entre autres, sont en cours.

« Ce grand dépôt de 104 000 mètres cubes comprend trois bacs de super de 20 000 mètres cubes chacun, deux bacs de gasoil de 20 000 mètres cubes chacun, deux bacs de pétrole de 1 000 mètres cubes chacun, deux bacs de DDO de 1000 mètres cubes chacun », a souligné M. Yaméogo, ajoutant que les fondations des bacs sont en train d’être réalisées. La construction du dépôt hydroliquide va permettre de désengorger le dépôt d’hydrocarbures liquides de Bobo-Dioulasso, situé en pleine zone industrielle. L’objectif final est de délocaliser le dépôt de Bobo-Dioulasso à Péni, a indiqué, Guy Marie Yaméogo. D’un coût de réalisation d’environ 32 milliards F CFA, les travaux du dépôt hydroliquide ont débuté en janvier pour un délai d’exécution de 22 mois et est exécuté par une entreprise chinoise. Mais, il a confié que le délai ne sera pas respecté du fait que certains matériaux sont commandés à l’extérieur du pays. Stéphane Couturier, consultant pour la SONABHY a dit veiller à tous les niveaux de la construction à savoir le coulage de béton, la compaction des tests hydrauliques, à la validation de la structure du réversoir, à l’épaisseur des tôles. Avant d’affirmer qu’un bureau de contrôle valide le design des réservoirs. Pour sa part, le directeur général de la SONABHY, Hilaire Kaboré, a exhorté les entreprises à un travail de qualité et au respect des délais d’exécution.

Boudayinga J-M THIENON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.