Centrale d’achats des médicaments essentiels génériques : La structure fait son bilan au Premier ministre

La délégation de l’Assemblée générale de la CAMEG faisant le bilan des trois dernières années de fonctionnement de la structure au chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience une délégation de la Centrale d’achats des médicaments essentiels génériques (CAMEG) et une délégation du Conseil régional du Sud-Ouest, le vendredi 9 juillet 2021, à Ouagadougou.

La Centrale d’achats des médicaments essentiels génériques (CAMEG) a fait le bilan de ces trois dernières années de fonctionnement au chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, le vendredi 9 juillet 2021, à Ouagadougou. Les
résultats engrangés par la CAMEG au cours de cette période étaient donc au centre des échanges entre la délégation de la structure et le Premier ministre.

L’amélioration des indicateurs de la Centrale d’achats des médicaments essentiels génériques, en matière de couverture du territoire
national, de disponibilité et d’accessibilité aux produits, de qualité des médicaments, de circuit d’approvisionnement, « jugés globalement satisfaisants », ont été présentés au locataire de la Primature burkinabè, a confié le président de l’Assemblée générale de la CAMEG, Maxime Drabo.

Outre ces résultats, a-t-il poursuivi, l’une des principales performances enregistrées par la CAMEG est l’obtention du certificat ISO9001 de 2015, à la suite de l’amélioration de son management et de la qualité de ses prestations de services ; un certificat qu’aucune
centrale d’achat de la sous-région ouest africaine n’a encore obtenu, « Il s’agit d’un résultat significatif qu’il importe de porter à la connaissance de l’autorité mais aussi du contribuable burkinabè »,
a souligné M. Drabo.

En retour, le chef du gouvernement a félicité et prodigué des conseils aux représentants de la CAMEG et a marqué sa disponibilité à accompagner la Centrale dans toutes ses initiatives allant dans le sens de l’amélioration de ses perfor-mances dans l’intérêt des
Burkinabè, a-t-il précisé. A la suite de la CAMEG, c’est le Conseil régional du Sud-Ouest, conduit par son président, Bamouroukoun Marcel Da, qui a rendu « une visite de courtoisie » au chef du gouvernement Dabiré.

« En cette période difficile que traverse la nation, nous sommes venus témoigner notre soutien et notre solidarité à lui et à son gouvernement », a confié M. Da. Nous avons profité de l’occasion, exposer les préo-ccupations de développement
de notre région. Il s’agit des questions d’infrastruc- ture, d’agriculture, de santé,
d’éducation, d’eau potable, etc. qui sont du reste communes à toutes les régions du Burkina Faso.

« Tout en saluant notre démarche, le Premier ministre nous a fait savoir que le gouvernement dispose d’un plan global de développement des régions du Burkina à travers lequel les problèmes que nous avons posés trouveront réponse », a laissé entendre le président du conseil régional du Sud-Ouest.

Mahamadi SEBOGO
Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.