Croix-Rouge burkinabè:60 ans d’actions humanitaires célébrés  

La Croix-Rouge burkinabè a clos, ses activités commémoratives de son 60e anniversaire, le samedi 31 juillet 2021, à Ouagadougou, en présence de son président d’honneur, le Chef de l’Etat, Roch Marc Kaboré. L’évènement a été placé sous le thème : « 60 ans d’action humanitaire : renforcer les acquis et relever les nouveaux défis ».

 

31 juillet 1961-31 juillet 2021. Cela fait 60 années que la Croix-Rouge burkinabè œuvre au quotidien aux côtés des populations vulnérables, affectées par des situations de violences et des catastrophes naturelles. Dons de sang, opération de salubrité, plantations d’arbres, journées de réflexions, assistances aux communautés, ont été organisés par la société nationale de la Croix-Rouge, dans les différentes régions, pour marquer d’une pierre blanche ce 60e anniversaire.

A Ouagadougou, le clou de ces activités commémoratives, placées sous le thème : « 60 ans d’action humanitaire : renforcer les acquis et relever les nouveaux défis », a été marqué par la cérémonie officielle de clôture, organisée le samedi 31 juillet 2021, à Ouagadougou, en présence du Chef de l’Etat, Roch Marc Kaboré, par ailleurs président d’honneur de la Croix-Rouge burkinabè.

La vice-présidente de la Croix-Rouge burkinabè, Adèle Congo, a exprimé son « immense joie » de voir son organisation célébrer ce 60e anniversaire, malgré un contexte national difficile. « Les défis sont nombreux. L’insécurité et les situations de catastrophes dans plusieurs zones rendent les populations de plus en plus vulnérables. Et en tant qu’acteur humanitaire, nous sommes toujours interpellés. Nous voulons être prêtes à répondre à ces défis comme de par les 60 dernières années », a-t-elle lancé.

 

La reconnaissance du président du Faso

Ces 60 années de services humanitaires au profit des couches vulnérables, et partant de la collectivité nationale, ont été salués par le président du Faso. « En tant que président d’honneur de la Croix-Rouge burkinabè, il serait malséant que je ne sois pas à cet anniversaire pour féliciter, encourager la Croix-Rouge pour l’ensemble du travail qu’elle mène depuis 60 ans. Je suis donc venu témoigner ma reconnaissance au personnel et à l’ensemble des volontaires qui font un travail sans calcul dans l’intérêt de tous, dans l’amour du prochain », a laissé entendre Roch Kaboré. Pour lui, à travers ses actions de construction des abris, de formations, d’autonomisation des femmes et des jeunes, la Croix rouge contribue, au-delà de l’humanitaire, au respect de la personne humaine.

Dans la même veine, le chef de la délégation du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), Laurent Saugy, a salué ces activités commémoratives qui ont été menées conformément aux principes du mouvement. « Vous avez tenu à une commémoration utile et cela s’est ressentie fortement au fil des activités. Nous avons revisité les enjeux contemporains de l’humanitaire, ce que doit être le volontariat en 2021, les responsabilités d’une organisation humanitaire de référence au Burkina Faso », a-t-il souligné.

Pour lui, de par sa constante capacitée à mobiliser des centaines de volontaires, la Croix-Rouge burkinabè est devenue la plus grande organisation humanitaire du pays. Tout en restant fidèle à sa mission d’association d’utilité publique aidant les personnes les plus durement affectées par des situations de catastrophes et de violences à vivre avec ce minimum d’humanité et de dignité qui ne devrait être enlevé à personne.

L’appel à la jeunesse

Mieux, son engagement et ses responsabilités se traduisent par la proximité auprès des personnes les plus vulnérables, y compris désormais les centaines de milliers de déplacés internes, a poursuivi M. Saugy.  Mais face à l’évolution du monde, le président Kaboré a invité la Croix-Rouge à la réflexion pour mieux faire face aux enjeux et défis nouveaux d’aujourd’hui et de demain. Et cela passe, entre autres, par l’engagement des jeunes à l’action humanitaire. « C’est l’occasion pour nous de lancer un appel à la jeunesse. Les volontaires constituent le troisième pilier de notre mouvement. Nous avons besoin de volontaires, des gens qui veulent aller au secours de l’autre, être utiles à l’autre, qui ont la compassion pour leurs prochains », a indiqué Mme Congo.  Quoi qu’il en soit, avec ces 45 000 volontaires déployés sur l’ensemble du territoire national, la Croix-Rouge burkinabè reste résolument engagée dans l’accomplissement de sa mission au profit des populations démunies, à travers son nouveau plan stratégique. Au cours de cette commémoration, un hommage a été rendu à ceux qui ont œuvré à la création de cette société nationale, notamment le président Maurice Yaméogo, le premier président de la Croix-Rouge voltaïque, Feu Dr Joseph Konombo, et l’ancien ministre des affaires étrangères, feu Lompolo Koné.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.