Ligue des champions féminine : les Colombes n’iront pas en Egypte

L’Union sportive des forces armées (USFA) est tombée (0-2) face à Hasaacas Ladies FC du Ghana, le 2 août 2021, à Abidjan, en match comptant pour la demi-finale des qualificatifs de l’UFOA-B pour la ligue des champions féminine de la CAF. Les Colombes manquent ainsi leur qualification pour la 1re édition de la ligue des champions.

Les Colombes de l’Union sportives des forces (USFA) ne seront pas du rendez-vous de la toute première édition de la ligue des champions féminine de la CAF en novembre prochain. En demi-finale des qualificatifs du tournoi de l’UFOA-B, les filles du coach Zakaria Zèba sont tombées (0-2) face à Hasaacas Ladies FC du Ghana, le 2 août 2021 au stade Robert- Champroux de Marcory.

Première de la poule A avec deux victoires grâce à son collectif et sa combativité, le club burkinabè avait pourtant son mot à dire au cours de cette demi-finale. Très décontractées lors de la dernière séance d’entraînement, les Colombes semblaient confiantes. D’ailleurs, le maître à penser de l’équipe militaire promettait un beau spectacle. Mais hélas ! Les Colombes ont été méconnaissables face à Hasaacas Ladies FC. Elles subissent dès les premiers instants de la rencontre.

Il fallait s’y attendre, car la possession du ballon est l’apanage de toutes les équipes ghanéennes. La capitaine Diane Sawadogo et ses coéquipières ont passé presque toute la rencontre à courir derrière le ballon. Elles ont pourtant montré un meilleur visage lors de leurs précédentes sorties. Pour ne rien arranger, l’attaquante Lala Traoré, remplaçante lors des deux premiers matchs du tournoi et titularisée au cours de ce match, abandonne ses camarades pour cause de blessure. La panique s’accentue dans le camp des Burkinabè qui n’arrivent pas à mettre le pied sur le ballon. Les joueuses s’illustrent plutôt par des fautes dangereuses aux abords de la surface de réparation. Les plans du coach ghanéen, Yussif Basigi, semblent marcher à merveille. Ses joueuses se rapprochent de plus en plus des buts burkinabè grâce à des frappes lourdes et cadrées.

Fébrile sur les coups de pieds, l’USFA peut dire merci à la barre transversale et aux montants. Pour preuve, un premier coup de pied arrêté a atterri sur la transversale de la portière Marie Da et retombe sans franchir la ligne (24emn) de but. Un second est repoussé par le montant droit (35emn). Hasaacas Ladies FC maintient la pression jusqu’à réussir à faire craquer son adversaire. Pokuaa Milot Abena (44emn) déborde dans le couloir gauche et centre.

A la réception, Veronica Appia, d’un coup de tête ouvre le score pour le Ghana. Les filles du coach Zèba sont abattues. Et cela se lisait sur les visages. Elles vont tenir jusqu’à la pause. Du retour des vestiaires, la physionomie du match ne change pas. Les Colombes se retranchent à nouveau sur leur base. A la suite à d’une perte de balle de la capitaine Diane Sawadogo au milieu de terrain, l’équipe ghanéenne en profite pour corser l’addition. Doris Boaduwaa (58emn), servie dans le couloir gauche, réussit à tromper son vis-à-vis et aller battre la portière burkinabè. Les carottes sont cuites pour l’équipe militaire. Le coach Zakaria Zèba et ses filles, il faut le reconnaître, sont tombés sur plus fort qu’eux. Leur rêve d’aller en finale du tournoi et de participer à la première édition de la ligue des champions féminine en Egypte, se brise. Même si les Colombes n’ont pas atteint leur objectif, l’une d’entre elle a su tirer son épingle du jeu pendant ce tournoi. L’attaquante Fatoumata Tamboura a tout donné face au Ghana. Elle s’est battue comme une pauvre diablesse dans la défense hermétique ghanéenne. L’USFA disputera la 3e place du tournoi face aux Amis du monde du Togo, le 5 août prochain à 15h au stade Robert-
Champroux de Marcory.

Ollo Aimé Césaire HIEN(Depuis Abidjan)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.