Développement local dans l’espace UEMOA : l’accompagnement du président du Faso sollicité

Le bureau du CCT a été présenté au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu successivement en audience, le mercredi 4 août 2021, à Ouagadougou, le président du Conseil des collectivités territoriales de l’espace UEMOA, François Albert Amichia et le représentant-résident au Burkina Faso du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Auguste Kpognon.

Présents à Ouagadougou pour une séance de travail avec le nouveau bureau de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), les membres du Conseil des collectivités territoriales (CCT) de l’espace UEMOA sont allés présenter leur structure au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Reçus en audience, le mercredi 4 août 2021, au palais de Kosyam, à Ouagadougou, ils lui ont fait part des travaux qui ont été effectués par le CCT et surtout envisager durant son mandat, en tant que président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA ce que la structure compte faire et solliciter son soutien.

« Il nous a rassurés de son appui et de son accompagnement institutionnel et politique dans la mise en œuvre de la décentralisation dans les huit Etats membres de l’UEMOA », a déclaré le président du CCT, François Albert Amichia. A l’en croire, la réouverture des frontières a été aussi évoquée à cette audience. « Nous en avons parlé, mais la décision de réouverture des frontières appartient aux chefs d’Etat et de gouvernement », a-t-il indiqué. Créé, le 30 mai 2011 par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA, le Conseil des collectivités territoriales, selon son président, travaille sur la décentralisation financière, la coopération transfrontalière, etc. « Tout cela pour permettre la libre circulation des peuples qui passe par la réalisation de forages, le renforcement des plateaux techniques des formations sanitaires, et surtout par les échanges entre les jeunes et les femmes pour pouvoir réaliser une véritable politique d’intégration », a-t-il dit.

Une excellente coopération

Le Représentant-résident au Burkina Faso du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Auguste Kpognon, a été aussi reçu en audience. M. Kpognon a fait au Président Kaboré, le point des activités de sa structure, notamment le 8e programme de coopération avec le Burkina Faso et discuter des préparatifs du 9e programme. « Nous lui avons demandé quelles étaient ses orientations de manière large pour que nous puissions être le plus pragmatique, le plus cohérent et avoir le plus d’impact possible dans les prochaines cinq années », a-t-il soutenu.

Il a dit saisir l’occasion pour exprimer au chef de l’Etat burkinabè sa « grande satisfaction » pour « l’excellente coopération » entre l’UNFPA et les différents départements ministériels notamment les ministères de l’Economie, de la Santé, de la Femme, de l’Education nationale.
« J’ai réitéré notre total engagement pour que cette belle collaboration continue et puisse même se développer », a-t-il laissé entendre.

Timothée SOME
timothesom@yahoo.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.