Lutte contre le terrorisme : les députés du CDP au chevet des soldats blessés

Le président de l’ex-parti au pouvoir, Eddie Komboïgo, a invité les autres parlementaires à exprimer leur élan de solidarité aux blessés.

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, et les autres députés du parti sont allés exprimer leur solidarité aux Forces de défense et sécurité (FDS) blessés, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le jeudi 5 août 2021, à Ouagadougou.

Pour marquer la journée du 61e anniversaire de la proclamation de l’indépendance du Burkina Faso, les députés du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont choisi d’être aux côtés des Forces de défense et sécurité (FDS) blessés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Conduite par le président de l’ex-parti au pouvoir, Eddie Komboïgo, la délégation des parlementaires s’est rendue au centre médical du camp Sangoulé-Lamizana, à Ouagadougou, dans la matinée du jeudi 5 août 2021. Accueillis à leur arrivée par le directeur central du service de santé des armées, le Colonel-major, Kompar Sansan Kambou, et son équipe, les députés ont eu droit à un breifing d’une demi-heure avant de se rendre au chevet des blessés. Le chef de la délégation, Eddie Komboïgo, leur a formulé des messages de réconfort et de prompt rétablissement.

« Il a plu à l’ensemble des députés du CDP de faire une cotisation afin d’apporter leur soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et aux VDP blessés à cause de cette guerre. C’est une modeste contribution que nous sommes venus remettre et leur dire que nous sommes de cœur avec eux. Nous souhaitons que la paix revienne »,
a-t-il déclaré au sortir de la visite. Pour lui, ce sont des patriotes, des militaires et des volontaires qui défendent la patrie, et il n’y a pas de raison que l’on ne les soutienne pas dans ces moments
difficiles. M. Komboïgo a lancé un appel aux autres députés à en faire autant, car ces blessés ont besoin de la solidarité tous.
« Nous disons merci au colonel major Kambou et son équipe qui ne ménagent aucun effort pour prendre en charge les blessés. Nous souhaitons que le gouvernement les soutienne conséquemment dans la prise en charge des blessés, notamment dans l’évacuation héliportée. Nous demandons également au ministère de la Santé d’avoir un regard particulier sur ce centre médical », a-t-il plaidé. Sur le montant de la somme apportée aux FDS blessés, Eddie Komboïgo s’est voulu discret. « C’est une somme sentimentale que nous apportons, ce n’est pas le montant qui compte, mais le geste »,
a-t-il dit.

Le directeur central du service de santé des armées, le colonel-major, Kompar Sansan Kambou, a salué la visite des députés aux blessés.
« Toute visite qui va dans le sens de la solidarité à nos blessés nous va droit au cœur. Nous remercions les députés CDP pour cette présence et ce geste. C’est une structure d’accueil de tous les militaires qui ont un certain niveau de maladie ou de blessures. Actuellement, nous prenons surtout en charge les blessés en opération »,
a-t-il expliqué.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.