Attaque à Markoye : Les 15 soldats tombés inhumés à Dori

Le sacrifice pour la patrie des militaires tombés a été salué.

Tombés les armes à la main en défendant la patrie à Markoye dans la province de l’Oudalan, les 15 soldats ont été inhumés, le lundi 9 août 2021 au cimetière militaire de Dori.

C’est en présence des familles, amis, frères d’armes que les 15 soldats du détachement militaire de Markoye, tombés en défendant la patrie ont été portés à leur dernière demeure, le lundi 9 août 2021 au cimetière militaire de Dori. Pour la circonstance, le chef d’état-major général des armées, le général de brigade, Moise Minougou et trois membres du gouvernement ont fait le déplacement. Il s’agit du ministre délégué auprès du Président du Faso chargé de la Défense nationale et des Anciens Combattants, le colonel-major Aimé Barthelemy Simporé, le ministre de la Sécurité, Maxime Koné et du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, originaire de Markoye.

Lors de l’oraison funèbre, leurs frères d’armes ont salué et reconnu leur bravoure, dynamisme, discipline et le sens de leur sacrifice pour la patrie. Toute chose qui a exhorté le commandement militaire à décorer les 15 « boys » à titre posthume de la médaille militaire. Quant aux leaders des différentes confessions religieuses, ils ont prié pour le repos de leurs âmes. Par ailleurs, ils ont demandé à Dieu de soulager les familles endeuillées. En rappel, c’est le 7 juillet dernier que les défunts avaient été déployés au détachement militaire de Markoye pour sécuriser le territoire national.

En effet, le mercredi 04 août 2021, les populations des villages de Dambam, Gudba et Tokabagou localités situées a environ 11 km de Markoye, proche de la frontière du Niger, ont été la cible d’une attaque de groupes armés terroristes ayant entrainé la mort de 11 personnes, du bétail emporté et des concessions incendiées. Alertée, une unité du détachement militaire de Markoye et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) se sont déportés sur les lieux en vue de sécuriser lesdites populations et leurs biens. Dans l’exercice de leur mission régalienne, les boys et les VDP sont tombés dans une embuscade, qui a occasionné la mort de 15 militaires et 4 VDP.

Souaibou NOMBRE

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.