Kongoussi/des femmes déplacées échangent le sexe contre la nourriture : Une enquête est ouverte afin d’ élucider les faits (Laurence Ilboudo)

COMMUNIQUE

Dans une publication datée du 18 août 2021, intitulée « Kongoussi : des femmes déplacées échangent le sexe contre la nourriture », le média en ligne « Minute.bf » faisait état de cas de violences basées sur le genre sur des sites abritant des personnes déplacées internes dans la commune de Kongoussi.

Aussi, ai-je parallèlement, instruit mes services à l’effet d’investiguer au plan administratif et me tenir un rapport circonstancié sur la situation dans les meilleurs délais. Dès la publication dudit article, et eu égard à l’extrême gravité des faits rapportés, j’ai ordonné la saisine sans délai du parquet près le Tribunal de Grande Instance de Kongoussi qui, fort heureusement s’était déjà autosaisi de la question. L’enquête ainsi ouverte, et en cours, permettra d’élucider les faits, rassembler les éléments de preuve et identifier les auteurs aux fins de répression s’il y’a lieu.

Je rassure l’ensemble des burkinabè et la communauté humanitaire que la protection des femmes et des filles du Burkina Faso, et plus particulièrement celles en situation d’urgence, contre toutes les formes de violences demeure une priorité absolue du Gouvernement.

Par ailleurs, je voudrais rappeler à l’ensemble des burkinabè qu’afin de faciliter les dénonciations et la prise en charge des femmes et des filles victimes de violences, mon département a mis en place un numéro vert d’alerte et de dénonciation de toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles fonctionnel 7/7, 24H/24, qui est le 80 00 12 87

 

Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL

Officier de l ‘ordre de l’Etalon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.