Réconciliation nationale au Burkina : Un réseau de parlementaires apporte sa touche

Le ministre en charge de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré (gauche) recevant le plan d’actions du réseau des mains de son coordonnateur, Sayouba Ouédraogo.

Le ministre d’État, ministre auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré, a reçu en audience, le jeudi 2 septembre 2021 à Ouagadougou, une délégation du Réseau des parlementaires pour la sécurité, la réconciliation nationale et la lutte contre le communautarisme au Burkina Faso.

Le Réseau des parlementaires pour la sécurité, la réconciliation nationale et la lutte contre le communautarisme au Burkina Faso veut apporter sa pierre au processus de réconciliation nationale, engagé par le gouvernement. Une équipe du réseau, conduite par son coordonnateur, Sayouba Ouédraogo, s’est entretenue à cet effet, le jeudi 2 septembre 2021 à Ouagadougou, avec le ministre d’Etat, ministre auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré.

A l’issue de la rencontre, M. Ouédraogo a indiqué que les échanges ont porté sur le plan des actions à élaborer pour mener des activités sur le terrain. De l’avis du coordonnateur, le plan d’actions 2021 va couvrir le dernier trimestre de l’année en cours. « Durant ces trois mois, nous avons prévu une série d’activités. Il s’agit, entre autres, de renforcer les capacités des membres du réseau et des visites des personnes déplacées internes, des Forces de défense et de sécurité et des élèves ayant quitté leurs localités ou abandonné l’école à cause des attaques terroristes », a-t-il soutenu.

A écouter M. Ouédraogo, un autre plan d’actions sera élaboré en 2022 pour prendre en compte un certain nombre d’activités. Il a précisé que le réseau a été créé en juillet 2021 et est composé de 29 membres. L’idée de créer une telle structure a été saluée par le ministre d’Etat, Zéphirin Diabré. « Notre ministère est très heureux de savoir qu’au sein de la Représentation nationale, des élus du peuple ont pris la question de la réconciliation à cœur. Cette initiative est à encourager », a-t-il soutenu. Concernant les activités dressées par les élus nationaux, M. Diabré a confié qu’elles sont pertinentes et la preuve de leur engagement à accompagner l’action gouvernementale.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.