Tapoa (Est) : L’assassin du jeune berger abattu par le géniteur de ce dernier

« Œil pour œil, dent pour dent », c’est à cette loi du talion que le père du jeune berger d’environ 15 ans a eu recours pour venger son fils, assassiné par un agriculteur. En effet, après son forfait, le meurtrier de l’adolescent était introuvable, selon les informations qui nous sont parvenues. Et c’est ce mardi 7 septembre 2021, dans la matinée, soit trois jours après le drame qu’il s’est rendu à la brigade de gendarmerie de Kantchari avec « un doigt coupé et très ensanglanté », accusant la famille de sa victime de lui avoir tranché le pouce. Vu son état de santé, l’assassin a été admis au Centre médical de Kantchari. C’est dans cette formation sanitaire que le géniteur du jeune berger l’a assommé de coups mortels avant de prendre ses jambes à son cou.

Pour rappel, le jeune berger a été tué, le dimanche 5 septembre 2021, vers 16 heures, par l’agriculteur dans des champs à Boudieri, localité située à mi-chemin entre Kantchari et Diapaga. L’agriculteur aurait usé de son arme à feu pour abattre l’adolescent, parce que son troupeau s’est retrouvé dans son champ. La tension est donc montée d’un cran entre les familles du décagénaire et de son bourreau, deux familles issues d’une même communauté ethnique. Des témoins du drame ont murmuré qu’un litige foncier oppose les deux familles depuis longtemps. Un antécédent qui, d’après eux, pourrait expliquer cette tragédie.

Sidgomdé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.