Soutien aux victimes du terrorisme : Les acteurs de l’Education mobilisent plus de 100 millions F CFA

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas Ouaro : « En plus de ces remises de chèques, je tiens à préciser que les assises régionales sont prévues du 13 au 15 octobre et du 18 au 20 novembre, les assises nationales ».

Le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales a organisé, une cérémonie de remise de chèques à ses agents victimes des attaques terroristes, le jeudi 16 septembre 2021 à Ouagadougou.

Les acteurs de l’Education veulent manifester leur solidarité aux collègues victimes des attaques terroristes dans les régions du Sahel, du Nord, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Centre-Nord, du Centre-Est et aux Forces de défense et de sécurité (FDS). Pour la deuxième édition de l’opération de collecte de fonds en soutien à ces personnes, un montant total de 136 067 520 F CFA a été mobilisé. Ce dernier a connu une hausse de 38 931 163 F CFA par rapport à la première édition qui était à 97 136 357 F CFA.

Lors d’une cérémonie de remise de chèques aux familles des victimes et aux personnes déplacées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, organisé par le Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), le jeudi, 16 septembre 2021 à Ouagadougou, les six gouverneurs de ces contrées ont reçu des mains du premier responsable, Pr Stanislas Ouaro, des chèques d’un montant de 53 954 518 F CFA pour 253 bénéficiaires.

Selon le ministre, les fonds collectés sont répartis aux ayants-droit des personnels de l’Education décédés du fait du terrorisme, les personnels de l’Education qui ont perdu des motos, des objets divers et les FDS. Au regard du contexte, la région de l’Est est arrivée en tête avec 151 bénéficiaires, suivies du Sahel (52), la Boucle du Mouhoun (34), le Centre-Est (10), le Centre-Nord (4) et le Nord (2). Ce geste, aux dires de M. Ouaro est salutaire. Il a par ailleurs remercié les acteurs du monde éducatif ainsi que les parents d’élèves pour leur accompagnement. « Par enfant de ce personnel qui a été arraché à notre affection, nous avons donné le montant de 500 000 F CFA prélevé des cotisations, pour appeler, former et les éduquer à la solidarité et à la citoyenneté.

Une somme de 650 000 F CFA a été remise à un enseignant ayant perdu son engin. Pour les objets divers, nous avons remis la moitié du montant déclaré », a-t-il précisé. Pour le porte-parole des gouverneurs, Antoine Atiou, de la région des Hauts Bassins, c’est un acte chargé de symbole car au-delà des différents montants il y a l’esprit de solidarité interne qui existe au sein de la communauté éducative.

Oumarou RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.