Hommage au Pr Bertrand Mbatchi : L’ex-SG du CAMES élevé au rang d’officier de l’Ordre de l’Etalon

La communauté scientifique retient du défunt comme un humaniste, un orateur talentueux.

Décédé le 25 septembre dernier, le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a organisé, une cérémonie d’hommage à l’ex-secrétaire général du CAMES, Pr Bertrand Mbatchi, le samedi 2 octobre 2021 à Ouagadougou.

La communauté scientifique de l’espace du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) a rendu un vibrant hommage au Pr Bertrand Mbatchi, ancien Secrétaire général (SG) du CAMES, le samedi 2 octobre 2021, décédé le 25 septembre 2021 à Ouagadougou.

A cette occasion, des enseignants-chercheurs, des partenaires, des représentants des gouvernements burkinabè et gabonais, des personnels du CAMES et les membres de famille du défunt ont été témoin de la cérémonie d’hommage consacrée. Selon le représentant du personnel du CAMES, Issoufou Soulama, le Pr Mbatchi a doté l’organisation commune de son premier Plan stratégique de développement (PSDC) qui était le cœur de son projet d’innovation et de transformation du CAMES afin de le placer au diapason des organisations majeures dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche en Afrique, mais aussi au niveau international.

Au titre des résultats engrangés, le Directeur des programmes, secrétaire général par intérim, Pr Abou Napon a, entre autres, cité l’amorce véritable de la posture du CAMES comme une agence régionale d’assurance qualité et d’accréditation, le basculement de l’institution dans le numérique, la création de nouveaux programmes thématiques de recherche, le renforcement de partenariat stratégique. Pour le représentant de la communauté scientifique de l’espace CAMES, le Pr Arouna Ouédraogo, enseignant- chercheur à l’université Joseph- Ki-Zerbo, le Pr Mbatchi incarnait l’organe exécutif du CAMES.

A ce titre, il a initié de nombreux chantiers qui replacent aujourd’hui, le CAMES au premier rang des institutions panafricaines de référence en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, à travers l’élaboration du premier Plan stratégique de développement, la seule et unique feuille de route du CAMES horizon 2015-2019, qui appelle à agir pour l’université africaine de demain.

Ainsi, les différents intervenants ont l’un après l’autre, loué les qualités et le dévouement de celui qui a présidé à la destinée de l’organisation qui regroupe 19 pays dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis août 2011.

Reconnaissance des autorités

Le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du transfert de technologie, de l’éducation nationale, chargé de la formation civique du Gabon, Pr Frédéric Mambenga-Ylagou a d’abord traduit la reconnaissance des autorités gabonaises à celle du Burkina Faso.

Pour le ministre en charge de l’enseignement supérieur du Burkina, le Pr Alkassoum Maïga, l’ambitieux projet de transformation du CAMES est l’œuvre du Pr Mbatchi.

« Les performances du CAMES sont la preuve de l’accompagnement et de l’assistance du gouvernement burkinabè au Pr Mbatchi et son équipe », a-t-il reconnu. A en croire, Pr Mambenga-Ylagou, l’illustre disparu est un universitaire engagé dans la promotion de l’enseignement et croit en l’enseignement supérieur comme levier de l’émergence des économies africaines. Le ministre en charge de l’enseignement supérieur du Burkina Faso, Pr Alkassoum Maïga, par ailleurs vice-président du conseil des ministres de l’organisation, a aussi dit que le CAMES, sous la houlette du défunt, a développé des initiatives qui ont permis d’harmoniser et encadrer l’enseignement supérieur au sein des universités publiques et privées.

Pr Maïga a, par ailleurs, invité les acteurs du CAMES à s’approprier la dynamique du Pr Mbatchi afin d’assurer la continuité des œuvres pour le bonheur de la communauté scientifique et des populations. Quant au représentant de la famille du défunt, le Pr Jacques-François Mavoungou, il a dit que ce deuil est aussi celui du peuple burkinabè. « Nous ne saurions rester sans remercier les citoyens burkinabè et exprimer notre déférente gratitude au président du Faso et son ministre en charge de l’enseignement supérieur », a-t-il affirmé.

Lors de l’hommage, Bertrand Mbatchi a été élevé à titre posthume au rang d’officier de l’Ordre de l’Etalon par le vice-président du conseil des ministres du CAMES, Alkassoum Maïga. La remise d’un soutien du Président du Faso à la famille du défunt pour l’organisation des obsèques, suivie de la remise des lettres de condoléances au représentant du Président du conseil des ministres du CAMES, la signature du livre de condoléances par les autorités universitaires ont marqué la fin de la cérémonie d’hommage.

Emmanuel BICABA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.