Salon international des produits pharmaceutiques : La première édition se tiendra du 7 au 9 octobre prochain

Pour les membres du présidium, la limitation du nombre d’exposants à 50 vise à donner une meilleure image à l’événement.

Le Salon international des produits pharmaceutiques et matériel médico-technique de Ouagadougou (SIPHARM) se tiendra du 7 au 9 octobre prochain dans la salle polyvalente du complexe Ouaga 2000. En prélude à cette rencontre, les organisateurs ont tenu le vendredi 1er octobre 2021 une conférence de presse pour donner le chronogramme de la manifestation.

«Médicament et matériel médico-technique face aux soins de qualité dans l’espace UEMOA », c’est sous ce thème que se tiendra la première édition du Salon international des produits pharmaceutiques et matériel médico-technique de Ouagadougou (SIPHARM) du 7 au 9 octobre prochain. Selon les organisateurs, quatre activités-phares sont au programme de ces trois jours d’échanges. Il s’agit de la cérémonie d’ouverture et de clôture, d’un panel de haut niveau et des communications scientifiques, d’une exposition et une soirée-gala et de récompense.

Et à les entendre, tout est fin prêt pour accueillir les participants qui viendront des quatre coins du monde. « 80% des stands prévus sont attribués. Beaucoup de pays ont confirmé leur participation et sur un budget prévisionnel de 200 millions F CFA, nous avons pu mobilier 150 millions F CFA», ont-ils affirmé. Vitrine sous régionale de référence pour des rencontres, ce salon connaîtra la participation d’équipementiers professionnels de santé, de structures de distributions de matériel médicotechnique et de produits pharmaceutiques. Cependant, même si l’accès du public au pavillon dédié à l’exposition est libre et gratuit, le strict respect du protocole sanitaire du salon est exigé, ont-ils souligné.

Quelle sera la particularité de ce salon ? Qu’est-ce qui a prévalu au choix du thème ? Pourquoi la Tunisie comme pays invité d’honneur ? A ces préoccupations le comité d’organisation a avoué que le SIPHARM se distingue des autres salons, car, il regroupe tous les professionnels de la santé, des fabricants en passant par les manipulateurs, les prescripteurs, les utilisateurs et bien d’autres acteurs de la santé a expliqué, Dr Alimata Bagagnan, la responsable de l’exposition. Pour le directeur du salon, Mathieu Coulibaly, le choix du thème n’est pas fortuit. « Lorsque vous prenez le système de santé, c’est comme un orifice avec des piliers et l’OMS parle de six piliers.

Et pour que la population se porte bien, il faut que le système de santé le soit également avec des piliers bien assis et renforcés. Et parmi, ces piliers on a les médicaments, les vaccins et les technologies. C’est pourquoi, nous avons axé ce salon sur deux de ces piliers notamment les médicaments et les technologies qui occupent une place majeure dans le système de santé », a-t-il précisé. Quant au choix de la Tunisie comme pays invité d’honneur, c’est le responsable chargé des relations avec les partenaires, Fatoma Farama, qui explique que, outre l’ambition de développer la coopération Sud-Sud, ce pays a recueilli leur assentiment, car, il est en avance sur tous les plans en matière de santé en Afrique.

« En matière d’industrie pharmaceutique et de gouvernance des hôpitaux, la Tunisie est un exemple et cela est un très bon exemple que nous voulons suivre et essayer de reproduire la même chose chez nous », a confié M. Farama. La cérémonie sera présidée par le Pr Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé et le parrainage est assuré par Dr Modeste Tegwendé Yerbanga, ministre des Ressources animales et halieutiques et Lassina Diawara président de la Chambre de commerce des Hauts-Bassins.

Donald Wendpouiré NIKIEMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.