Journée des communautés : La parenté à plaisanterie, levier du vivre-ensemble

Selon les conférenciers, la ‘‘parenté à plaisanterie’’ est un véritable mécanisme endogène de préservation de la paix.

La Ve édition de la Journée des communautés a eu lieu, le samedi 25 septembre 2021 à Dano (province du Ioba), sous le thème « Parenté à plaisanterie et cohésion sociale ».

L’organisation de la Journée des communautés du Ioba vise, selon ses premiers acteurs, à promouvoir et à renforcer la cohésion sociale et la paix dans ladite province. D’où la nécessité, soulignent-ils, de mettre en œuvre les mécanismes endogènes de la promotion de la cohésion sociale. C’est pourquoi, la ‘‘parenté à plaisanterie et cohésion sociale’’ a été retenue comme thème de la Ve édition de la Journée des communautés de la province du Ioba. Plusieurs activités ont été organisées à cette occasion.

Une conférence publique sur le thème a marqué ainsi le lancement des activités, le vendredi 24 septembre 2021. Elle a été animée par Dr Calixte Kaboré, chef du département philosophie et psychologie à l’université Pr Joseph-Ki-Zerbo. Pour le Dr Kaboré ‘‘la parenté à plaisanterie’’ est un levier du vivre-ensemble paisible au Burkina Faso. Cela constitue un avantage et un atout pour la cohésion sociale, a-t-il souligné.

Car la soixantaine de groupes ethniques du Burkina Faso s’inscrit dans la pratique de la parenté à plaisanterie, a soutenu le conférencier. Plusieurs apports et des questions ont permis d’enrichir davantage les échanges. La parenté à plaisanterie a un caractère sacré parce qu’elle est transmise par nos ancêtres, a-t-il conclu. La Journée des communautés proprement dite a été ponctuée par des activités dans la cour du musée de la Femme de Dano.

A la cérémonie officielle, le coordonnateur des communautés du Ioba, Paulin Yéhoun, a rappelé que c’est le 23 mai 2016 que s’est déroulée la première édition de la Journée des communautés du Ioba. En 2020, la pandémie du coronavirus a empêché la tenue de la manifestation. Cette initiative a pour but de promouvoir le vivre-ensemble et la cohésion sociale, a indiqué Paulin Yéhoun. A cette cinquième édition, treize communautés ont adhéré à la célébration selon le coordonnateur. M. Yéhoun a remercié Sa Majesté Naonfa II pour son implication personnelle et la communauté dagara pour la réussite de cette célébration.

Le haut-commissaire de la province du Ioba, Jean Pierre Vogna, a relevé que les différences doivent être des atouts pour une société paisible. Pour lui, chaque communauté doit participer à asseoir une paix durable. Parlant du thème de la Ve édition, il a soutenu que la parenté à plaisanterie est un mécanisme endogène de promotion de la cohésion sociale.

C’est pourquoi, il a traduit sa gratitude à la coopération allemande GIZ pour son soutien à la réalisation de l’édition 2021 de cette journée. Pour le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Emmanuel Zongo, «ce qui rassemble doit dépasser ce qui divise» dans la quête du vivre ensemble. Il a appelé, de ce fait, les communautés, à l’union. M. Zongo a félicité les organisateurs pour la réussite et la continuation de cette belle initiative.

Il a donc invité les communautés vivant dans les autres provinces (Bougouriba, Poni et Noumbiel) à venir à l’école de la province du Ioba pour célébrer la Journée des communautés afin de promouvoir la paix, le vivre ensemble et la cohésion sociale. Le gouverneur a souhaité, par ailleurs, que cela aboutisse à l’avenir à l’organisation de la Journée régionale des communautés du Sud-Ouest.

A la conférence inaugurale, le représentant du PDCS/GIZ, Zoumana Traoré, s’est réjoui de la forte mobilisation et de la participation effective des communautés aux activités de cette journée à elle dédiée. Une foire d’exposition des produits locaux, des animations, des prestations d’artistes et des séances de parenté à plaisanterie ont été, entre autres, les principales activités-phares de cette journée des communautés.

Souleymane ZOURE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.