Coopération culturelle Burkina/Chine : 71 Burkinabè formés à la gestion du tourisme

Les différents bénéficiaires sont munis de connaissances qui leur permettront de mieux valoriser les potentialités touristiques du Burkina.

L’ambassade de Chine au Burkina Faso, en collaboration avec l’Académie centrale de l’administration culturelle et touristique de Chine, a initié par vidéoconférence deux sessions de formation sur le développement durable du tourisme et la gestion du tourisme au profit de 71 Burkinabè. Ils ont reçu leurs parchemins, le mardi 12 octobre, à Ouagadougou.

Des fonctionnaires, experts, chercheurs et entrepreneurs du Bénin, du Burkina Faso, et du Sénégal dans le domaine du tourisme ont respectivement pris part à deux séminaires de formation initiés par l’Académie centrale de l’administration culturelle et touristique de Chine. La première formation intitulée gestion durable du tourisme s’est déroulée du 16 au 27 août 2021. Le seconde, portant sur la gestion du tourisme, a eu lieu du 1er au 14 septembre 2021. Contexte COVID-19 oblige, c’est par vidéoconférence que les deux séminaires ont pu se tenir. 71 Burkinabè qui ont pris part aux deux formations ont reçu leurs attestations dans la soirée du mardi 12 octobre 2021, à Ouagadougou, dans l’enceinte de l’ambassade de Chine au Burkina.

Au cours des différentes formations, plusieurs modules, à savoir les pratiques chinoises de réduction de la pauvreté par le tourisme, l’analyse des habitudes de consommation des touristes chinois pendant leur voyage à l’étranger et les points chauds et tendances du développement du tourisme ont été dispensés.

Les stratégies de revitalisation du tourisme à l’ère de la pandémie et l’augmentation de la compétitivité des destinations touristiques pour les touristes chinois à l’étranger, la planification et la conception du tourisme rural et les réflexions sur la voie à suivre pour promouvoir un développement touristique font, entre autres, partie des thématiques qui ont été développées à l’endroit des participants. Le représentant des participants du premier séminaire, Noufou Compaoré, a exprimé la gratitude de tous à l’ambassadeur chinois au Burkina, Li Jian, pour leur avoir permis de renforcer leurs compétences en tourisme.

« Nous avons eu l’opportunité d’être édifiés sur l’expérience de la Chine en matière de développement durable du tourisme. Nous avons eu des collaborations et des échanges fructueux avec les autres participants », a-t-il témoigné. Noufou Compaoré a promis qu’ils mettront en œuvre les acquis engrangés lors de la formation au Burkina. Sur la même lancée, le représentant des participants du second séminaire, Emmanuel Duon Fea, s’est réjoui de cette occasion qui a permis à chacun de consolider ses connaissances dans le domaine touristique.

« Ce fut un moment de découverte de la culture chinoise également. Ce séminaire va susciter une forte collaboration entre les structures chinoises et burkinabè évoluant dans le domaine du tourisme », a-t-il souligné. Comme doléances, les deux intervenants ont émis le souhait qu’un voyage en Chine puisse être organisé à leur intention lorsque les conditions seront favorables.

Séminaires enrichissants

Le représentant du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Dr Dramane Konaté, a déclaré que la Chine est un exemple en matière de tourisme et de culture. « De par sa riche culture pluri millénaire, la Chine est une destination privilégiée. C’est une fierté de voir ce pays partager son expérience dans la gestion du tourisme avec le nôtre. Des témoignages des participants, il ressort que les deux séminaires ont été très enrichissants », a-t-il souligné. Les thèmes abordés, a-t-il dit, ont été d’un intérêt certain et des perspectives pour accompagner le tourisme burkinabè sont à explorer.

Dr Dramane Konaté a félicité l’ensemble des participants et les a exhortés à valoriser les compétences acquises afin de relever les défis du tourisme plombé par la pandémie de la COVID-19. Au passage, il a remercié l’ambassadeur chinois pour le matériel offert à l’équipe du FESPACO dans le cadre de la 27e édition. L’ambassadeur de Chine au Burkina, Li Jian, a indiqué que la tenue des deux séminaires témoigne une fois de plus de la qualité de la coopération sino-burkinabè, surtout dans le domaine culturel.

« Le Burkina Faso a ses atouts avec ses riches ressources touristiques, naturelles ou culturelles. Cependant, comment bien les profiter pour servir au développement du pays, comment exploiter ses valeurs esthétique, scientifique, historique, culturelle et surtout économique ?

C’est un enjeu », a constaté le diplomate chinois. A l’entendre, les deux séminaires ont également servi à se pencher sur comment « faire du tourisme, secteur durement éprouvé par la double crise sécuritaire et sanitaire, un vecteur de croissance inclusive ». Une préoccupation qui avait été mentionnée dans le message de la ministre en charge de la culture, Foniyama Elise Ilboudo, à l’occasion de la journée mondiale du tourisme. M. Li Jian a précisé que depuis trois ans, de nombreux échanges ont été faits dans le domaine du tourisme.

« En 2019, une délégation des producteurs chinois a parcouru partout le sol burkinabè afin de faire un documentaire de 80 minutes pour présenter l’histoire et la culture du pays des Hommes intègres à travers ses sites touristiques. Ledit documentaire est déjà diffusé sur la chaîne de télévision centrale de Chine », a-t-il informé. L’ambassadeur a réitéré son engagement à promouvoir la coopération culturelle entre la Chine et le Burkina.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.