FESPACO 2021 : La Chine offre du matériel de plus de 25 millions FCFA

L’ambassadeur de Chine au Burkina Li Jian ( droite) a souligné l’attachement du peuple chinois à la promotion du cinéma.

L’ambassade de Chine au Burkina Faso a remis du matériel cinématographique d’un coût de plus de 25 millions FCFA au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le mardi 12 octobre 2021 à Ouagadougou.

La coopération entre la Chine et le Burkina Faso concerne plusieurs domaines dont celui du cinéma. C’est dans ce cadre que l’ambassade de Chine au Burkina Faso a fait don de matériel cinématographique à la commission gaénérale du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le mardi 12 octobre 2021, à Ouagadougou. D’un coût de plus de 25 millions FCFA, ce don, composé de deux vidéo projecteurs de 4K d’une grande puissance de projection et de deux écrans, est une contribution du peuple chinois, en général et de la municipalité de Shanghai, en particulier pour un bon déroulement de la 27e édition de la fête du cinéma africain.

Aux dires de l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso Li Jian, ce type de don au FESPACO constitue désormais une tradition dans la mesure où le même geste a été fait lors de la dernière édition. Il symbolise, à ses dires, l’attachement du gouvernement chinois à la promotion du cinéma. La ville de Shanghai, a-t-il rappelé, est aussi une « capitale » de cinéma comme Ouagadougou. « On y tient tous les deux ans un festival semblable au FESPACO », a fait savoir le diplomate, qui a, par ailleurs, émis le vœu qu’un jour, une délégation burkinabè puisse prendre part à ce festival. Le don de la Chine a été accueilli à bras ouverts par la Commission générale du FESPACO. Le délégué général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo a dit toute sa joie de recevoir ce matériel qui va servir à mieux équiper les salles de cinéma.

« La situation de nos salles de ciné est peu reluisante et au regard des exigences de plus en plus accrues du public, ce matériel va nous permettre de mieux équiper nos salles et mieux satisfaire les cinéphiles », a-t-il indiqué. Au-delà de Ouagadougou, ce matériel va servir, foi de M. Sawadogo, à l’organisation de mini FESPACO dans les provinces afin que tous les burkinabè puissent participer à cette fête du cinéma africain.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.