PNDES II : Référentiel de développement présenté à Ziniaré

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma : « Dans la conception du PNDES II et dans les attentes du gouvernement, nous devons d’abord compter sur nos propres ressources ». `

Le Plan national de développement économique et social (PNDES II) 2021-2025 a été présenté, le lundi 11 octobre 2021, à Ziniaré, aux forces vives du Plateau central.

Le Plateau central apporte sa contribution au nouveau référentiel de développement. Le Plan national de développement économique et social (PNDES II) 2021-2025 a été soumis à l’appréciation des forces vives de la région, le lundi 11 octobre 2021 à Ziniaré, au cours d’une rencontre d’échanges.

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma a expliqué qu’il s’agit d’une opportunité offerte aux populations de s’approprier le processus de développement envisagé ainsi que les mécanismes et initiatives envisagés pour le financer, mais aussi de recueillir leurs préoccupations et de dégager ensemble, les pistes d’actions communes.

Pour lui, le PNDES II prend en compte les nouvelles priorités de l’heure et a structuré l’action publique autour de plusieurs axes. Selon lui, il s’agit, entre autres, de rétablir la sécurité et la paix, de renforcer la résilience de la nation et de transformer l’économie pour générer une croissance forte, inclusive et durable. Sa mise en œuvre coûtera plus de 19 000 milliards FCFA.

« Ce coût est adossé à un mécanisme de financement qui promeut, en plus des leviers classiques de financement de l’action publique, des instruments innovants dont le financement participatif, le recours au secteur privé, les fonds verts et climatiques, les ressources de la diaspora et les emprunts publics », a souligné le ministre Bougouma. La gouverneure du Plateau central, Fatimata Bénon a appelé les populations à faire sienne, le nouveau référentiel de développement.

Pour elle, les rencontres régionales visent également à sonner la mobilisation au niveau local. Elle a souligné les nombreux acquis engrangés dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES I. Dans la région du Plateau central, il a été fait mention, notamment, de la construction, de l’équipement et de la réhabilitation de centres de santé, d’écoles, de la réalisation de forages et latrines familiales. Au plan national, le taux global de réalisation du PNDES I est de 76%.

En termes de mobilisation des ressources financières, sur 15 000 milliards FCFA attendus, 12 600 milliards FCFA ont pu l’être, dont près de 8 milliards FCFA issus de fonds propres et plus de 5 000 milliards de FCFA de partenaires au développement. C’est pourquoi le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a invité les burkinabé à compter sur eux-mêmes. « Dans la conception du PNDES II et dans les attentes du gouvernement, nous devons d’abord compter sur nos propres ressources. Nous recherchons autour de 30% auprès des partenaires », a-t-il soutenu.

Djakaridia SIRIBIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.