Politique : l’URDB rejoint la majorité présidentielle

Dans sa quête permanente d’informations, Kantigui a constaté que la réorganisation de la classe politique se poursuit, conformément aux textes en vigueur régissant les partis et formations politiques au Burkina Faso.

En effet, dans une note adressée au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation dont Kantigui a obtenu copie, l’Union pour la renaissance démocratique du Burkina (URDB) a déclaré son appartenance à l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP).

« Cette déclaration est faite conformément aux textes en vigueur et pour servir ce que de droit », a pu lire Kantigui dans cette note, signée du Président du parti, Soumaïla Zèba. Une démarche que Kantigui salue car permettant, si besoin en est, une animation saine de la classe politique dans la transparence et dans un cadre réglementaire et démocratique.


« L’embuscade » en projection au mémorial

Thomas-Sankara La culture cubaine sera à l’honneur, ce mercredi 20 octobre 2021, à Ouagadougou. C’est l’information qui est parvenue à Kantigui, via la représentation diplomatique du pays de Fidel Castro au Burkina. Cette Journée de la culture cubaine se tiendra sur le site du « Mémorial Thomas-Sankara », dans l’après-midi.

Et, au moment où le 7e art est célébré à travers le FESPACO, dans la capitale burkinabè, la journée, a-t-on indiqué à Kantigui, inclura la projection du film cubain « L’embuscade ». En voulant savoir davantage sur cette fête culturelle cubaine, il a été dit à Kantigui que l’événement servira également de cadre pour célébrer le 62e anniversaire de la création de l’Institut cubain du cinéma, de l’art et de l’industrie cinématographiques (ICAIC).

Kantigui qui promet être de la partie souhaite, d’ores et déjà, bonne fête à la communauté cubaine vivant au pays des Hommes intègres.


Attaques d’agents des Eaux et Forêts : le SYNAFOR condamne

Dans ce contexte de terrorisme, Kantigui constate avec beaucoup de peine le regain d’attaques ciblées contre le personnel paramilitaire des Eaux et Forêts. En effet, il est revenu à Kantigui que le service départemental de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique de Djigoué, dans la région du Sud-Ouest, a été la cible d’attaques terroristes entrainant d’énormes dégâts matériels. Dans le même temps, a appris Kantigui, un agent forestier a été enlevé et assassiné à Seytenga, dans le Sahel le 16 octobre dernier.

Cette situation a fait réagir le Syndicat national des agents des Eaux et Forêts (SYNAFOR) qui, à travers une note adressée à son ministère de tutelle et parvenue à Kantigui, « condamne avec la dernière énergie » ces actes. Selon les termes de cette lettre ouverte, le SYNAFOR a invité les agents à la prudence sur leur lieu de travail et dans l’accomplissement de leurs missions sur le terrain.

Par ailleurs, le syndicat a invité le gouvernement à la prise de mesure visant au renforcement des capacités du personnel pour répondre aux exigences du moment. En ce moment difficile, Kantigui tient à renouveler ses encouragements à l’ensemble des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui s’échinent dans le combat contre le terrorisme.


Palme de la plume d’or 2021 : qui succèdera à Sophie Heidi Kam?

Dans ses pérégrinations, il est tombé dans l’oreille de Kantigui que l’édition 2021 de la Palme de la plume d’or se tiendra très bientôt. Et pour la succession de l’écrivaine et poète Sophie Heidi Kam, des auteurs comme William Combary, Baba Hama et Guillaume Kafando sont nominés.

Cette distinction de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES) récompense les œuvres littéraires les plus exploitées pendant les examens scolaires 2020 au Burkina. Kantigui souhaite bonne chance aux auteurs en lice à cette compétition et plein succès à la Palme de la plume d’or pour son initiative en faveur de la littérature burkinabè.


L’écrivain Jean Philippe Tougouma dans l’ « air du temps »

Kantigui suit l’éclosion littéraire ces temps-ci et se demande si c’est le fait de la Foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO). Dans ce lot, il suit particulièrement ce qu’il considère comme une belle confraternité. En effet, le journaliste et écrivain, Jean Philippe Tougouma (ou JPT pour les intimes) a obtenu le soutien de ses confrères Michel Ouédraogo, Yacouba Traoré et Cyriaque Paré.

Ils ont préfacé respectivement « Blaise Compaoré : sa vie en neuf tableaux », « Sankara : le conclave des héritiers » et « Diendéré : l’homme de l’ombre ». En cette période charnière où les trois personnalités font la « Une » de l’actualité, Kantigui espère que ces chefs-d’œuvre seront les bienvenus. En attendant la sortie des ouvrages, Kantigui promet des détails avec l’auteur dans ses prochaines éditions. Il souhaite bon vent à JPT dans le monde de la littérature.

Kantigui

kantigui2000@gmail.com (226) 25 31 22 89

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.