Visite du président Mohamed Bazoum au Burkina : Pour une coopération sécuritaire renforcée

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré : «Nous avons décidé de renforcer, la coopération entre nos ministères en charge de la Défense et de la Sécurité ».

En visite au Burkina Faso, le Président nigérien, Mohamed Bazoum, a eu une séance de travail avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 18 octobre 2021. A l’issue de la rencontre, les deux chefs d’Etat ont convenu d’intensifier les actions communes dans la lutte contre le terrorisme.

Le Burkina Faso et le Niger vont renforcer leur coopération bilatérale, notamment dans le domaine de la défense afin de pouvoir venir à bout du terrorisme. C’est ce qui ressort de la visite d’amitié et de travail qu’a effectuée le Président du Niger, Mohamed Bazoum, les 17 et 18 octobre 2021 à Ouagadougou. En effet, selon les termes du communiqué de presse, livré par le ministre des Affaires étrangères de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, les deux chefs d’Etat ont eu des discussions approfondies sur des sujets portant sur la coopération bilatérale entre les deux pays tout en affichant leur volonté de travailler au renforcement de cette coopération.

Dans un contexte d’insécurité marqué par un regain des attaques terroristes au niveau des frontières respectives, Roch Marc Christian Kaboré et Mohamed Bazoum se sont félicités de

Pour le Président nigérien, Mohamed Bazoum, les échanges sur la coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ont été fructueux.

la coopération sécuritaire à travers le partage du renseignement et la mutualisation des moyens. Dans ce sens, a indiqué Alpha Barry, ils ont salué les résultats encourageants de l’opération militaire «Taanli », conduite en juin dernier par les unités militaires des deux pays. « Les chefs d’Etat ont convenu de poursuivre cet élan de coopération exemplaire en vue de lutter contre le terrorisme qui impacte négativement le développement socioéconomique des deux pays », indique le communiqué de presse.

Dans le cadre du G5 Sahel, selon le chef de la diplomatie burkinabè, le Niger et le Burkina Faso vont poursuivre le plaidoyer auprès de leurs partenaires pour la mise en place d’un mécanisme garantissant un financement pérenne de la force conjointe. Les présidents nigérien et burkinabè ont, par ailleurs, salué la mise en œuvre progressive de la Feuille de route de la Coalition pour le Sahel et ont appelé à « la montée en puissance » de la force Takuba qui sera, de leur point de vue, d’un grand appui contre l’hydre terroriste. « Nous nous sommes appesantis sur les questions de sécurité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Nous avons décidé ensemble de consolider

A l’issue des échanges, les ministres en charge des affaires étrangères des deux pays ont
été instruits de relancer la commission mixte de coopération.

la mutualisation de nos moyens, entre le ministère de la Défense, du Renseignement et de la Sécurité, de manière à pouvoir sécuriser nos frontières communes », a confié le président du Faso au cours du point de presse après le tête à tête entre les deux délégations. Il a aussi fait savoir qu’avec son homologue Mohamed Bazoum, il a été décidé de la relance de la Commission mixte de coopération entre les deux pays afin de pouvoir assurer le suivi de la mise en œuvre des accords. « C’est à travers elle que nous dégagerons les perspectives de la coopération », a soutenu Roch Marc Christian Kaboré. Pour le président Mohamed Bazoum, il était indispensable d’échanger avec le président du Faso afin de consolider les liens d’amitié entre les deux Etats pour le bonheur de leurs peuples respectifs.

« Nous avons eu des échanges fructueux à partir desquels nous allons améliorer notre relation dans ce combat que nous menons ensemble», a déclaré le chef de l’Etat nigérien. Dans ce sens, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est attendu, dans les prochains jours, à Niamey en vue de poursuivre le raffermissement des relations d’amitié entre le Niger et le Burkina Faso et le rapprochement entre les deux peuples.

Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.