Prix Thomas-Sankara 2021: Le lauréat sera connu le 22 octobre

La présidente de jury, Aminata Ouédraogo/Bakayoko (au micro) : « Le jury va travailler en toute indépendance et sérénité sans influence aucune ».

Les organisateurs du Prix Thomas-Sankara ont animé une conférence de presse, le lundi 18 octobre 2021, à Ouagadougou, pour annoncer les grandes lignes de la quatrième édition de cette distinction.

Le Prix Thomas-Sankara sera décerné, le 22 octobre 2021, à Ouagadougou, à l’occasion de la nuit du court métrage. L’information a été donnée par les organisateurs de cette distinction, le lundi 18 octobre 2021 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Initié par le producteur congolais, Bakufu Bakupa-Kayinda de l’association la « Guilde africaine des réalisateurs et producteurs » en novembre 2014, le prix est à sa quatrième édition. « Le prix Thomas-Sankara est une occasion pour nous de ne pas oublier d’où nous venons et la place de nos grands hommes dont particulièrement Thomas Sankara dans notre histoire panafricaine et nos cinématographies », a indiqué M. Bakupa-Kayinda.

A l’en croire, le prix Thomas-Sankara ambitionne de récompenser un film qui place l’humanisme au cœur de sa narration. Le prix Thomas-Sankara, a-t-il soutenu, est une distinction qui nécessite l’esthétique technique, narrative, visuelle, mais aussi une technique sonore. « Le Prix Thomas-Sankara n’est pas un film révolutionnaire, mais un film révolutionnaire dans son essence », a-t-il précisé. Les films en compétition à l’occasion de cette IVe édition vont être jugés par un jury composé de cinq professionnels du cinéma et de la télévision.

La particularité de ce prix, foi de l’initiateur, est qu’il est toujours présidé par une femme. A l’écouter, cette édition ne fera pas l’exception et Aminata Ouédraogo/Bakayoko est retenue comme la présidente du jury du Prix Thomas- Sankara. « Le jury va travailler en toute indépendance et sérénité sans influence aucune. Nous avon décidé de travailler par consensus pour qu’on sorte quelque chose qui réponde à l’avis général », a indiqué la présidente du jury. Principal partenaire du prix Thomas- Sankara depuis sa création, CANAL+ entend jouer sa partition pour la promotion de la culture africaine, mais aussi du « consommons local ».

« C’est pour nous un plaisir et un honneur d’être associé au prix Thomas-Sankara. Parce que nous nous retrouvons dans les valeurs qu’il a défendues », a affirmé le directeur de CANAL+ Burkina, Jonathan Lett. Il a ajouté que les valeurs défendues par Thomas Sankara sont à promouvoir. Un prix d’une valeur de trois millions F CFA sera remis au réalisateur et au producteur qui saura « épater » les membres du jury au cours de la nuit du court métrage.

En rappel, le « Prix Thomas-Sankara », est un prix spécial qui honore et célèbre la mémoire du père de la Révolution burkinabè, pour son combat en faveur du cinéma africain. Ce prix vise également à soutenir la production de films court métrage. Il est décerné à l’occasion de la nuit du court métrage. Il récompense par ailleurs l’un des films courts métrage de la sélection officielle du FESPACO.

Harouna NACRO (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.