50 ans de carrière du styliste Pathé’O : Rendez-vous vendredi avec un défilé de mode à Ouagadougou

Le styliste Pathé Ouédraogo dit Pathé’O aux jeunes : « Apprenez le métier profondément pour vous-mêmes sinon, ce n’est pas la peine ».

Le comité d’organisation des 50 ans de carrière du styliste Pathé’O a animé, le mardi 19 octobre 2021, à Ouagadougou, une conférence de presse pour donner des précisions sur la célébration de l’événement dans la capitale burkinabè.

Le styliste Pathé Ouédraogo dit Pathé’O célèbre cette année ses 50 ans de carrière dans le domaine de la mode. Après Abidjan, Ouagadougou accueille les festivités marquant ce cinquantenaire. Afin de donner des informations sur cet événement, le comité d’organisation a échangé au cours d’une conférence de presse avec les journalistes, le mardi 19 octobre 2021, à Ouagadougou.

Selon le Président du comité d’organisation (PCO), Youssouf Djira, trois activités sont au menu de ce jubilé d’or. Il s’agit, a-t-il annoncé, d’un master class prévu, le mercredi 20 octobre 2021 à 10h au Centre de formation Koro DK suivi d’un défilé de mode et la présentation d’un livre biographique sur Pathé’O, le vendredi 22 octobre à la salle de conférence de Ouaga 2000 à partir de 20h. Pathé’O a promis que les spectateurs et téléspectateurs seront surpris lors du défilé de savoir qu’on peut être en Afrique et être « fiers de nous-mêmes ».

A cette conférence de presse, la fondation Pathé’O a été aussi présentée aux journalistes. Selon Saïdi Mamadou Ouédraogo, cette fondation créée en 2020 et officiellement lancée en mai 2021, est une organisation apolitique à but non lucratif. Elle a pour objectif, a-t-il fait savoir, d’aider les jeunes qui sont dans le domaine de la mode à avoir non seulement la formation nécessaire mais aussi, la matière première pour la fabrication de leurs produits. « La fondation Pathé’O est née afin de permettre aux créateurs de se réunir et promouvoir la mode africaine », a-t-il précisé.

Pour ce faire, a-t-il dit, des stages sont offerts aux jeunes déscolarisés et des formations continues aux créateurs. Il a aussi relevé que la fondation intervient dans le social. Quel est le rapport de cet événement avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) ? En réponse à cette question, Pathé’O a indiqué qu’il a beaucoup d’amis dans le cinéma avec qui il travaille.

« J’ai habillé trois ou quatre acteurs de films en Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté. Qu’est-ce que Pathé’O fait pour former les jeunes ? Pour le styliste, la formation est la clé de toute réussite. « Si vous êtes dans un métier, il faut tout faire pour vous former. Et la jeunesse a besoin d’être formée. Mais le vrai problème est que celle-ci est très pressée », a-t-il expliqué. Après Abidjan et Ouagadougou, le comité d’organisation a rassuré que d’autres capitales africaines vont aussi accueillir les festivités du cinquantenaire du styliste Pathé’O. L’ambition, selon le PCO, est d’avoir une vingtaine de Pathé Ouédraogo dans les années à venir.

Timothée SOME

timothesom@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.