FESPACO 2021 : Des festivaliers dînent avec le président du Faso

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré (droite), levant son verre pour donner le top de départ du banquet…

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a offert un banquet aux cinéastes et autres convives de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dans la soirée du mercredi 20 octobre 2021, au palais présidentiel.

C’est au sein du palais de Kosyam que le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a honoré les festivaliers de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) à travers un banquet, le mercredi 20 octobre 2021, à Ouagadougou. Ainsi, dans une ambiance conviviale digne des grands jours, les convives ont partagé des moments agréables avec le premier des Burkinabè.

Selon la cinéaste burkinabé, Fanta Nacro, ce dîner est une tradition pour le président du Faso qui reçoit, à chaque édition du FESPACO, les festivaliers, avec le légendaire « zoom-kom » du Burkina Faso. Il est, a-t-elle dit, la preuve que le Burkina Faso est un pays hospitalier et que le gouvernement soutient le cinéma. Idem pour l’actrice burkinabè, Georgette Paré. Elle a, toutefois, souhaité plus d’implication et d’engagement de la part de l’Etat pour soutenir les productions cinématographiques afin que le Burkina soit véritablement le carrefour du cinéma africain.

Car, de son avis, il manque « cruellement » des productions « made in Burkina ». Il esttemps, a-t-elle estimé, que les plus hautes autorités s’investissent conséquemment dans le cinéma en mettant en place les infrastructures adéquates pour des productions

…offert aux festivaliers de la 27e édition du FESPACO.

cinématographiques à grande échelle. Le Secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI), Cheick Oumar Sissoko, a loué la tenue de la présente édition du FESPACO malgré les difficultés que traverse le Burkina Faso.

Il a confié, en outre, que le président Kaboré quand il était ministre de l’Economie et des Finances, a soutenu la FEPACI à mieux s’installer. « Le président Roch Kaboré croit au cinéma africain. Il sait que l’image est la mise en évidence de nos réalités sociales », a-t-il souligné. Pour lui, à travers cette soirée, le président veut être en contact avec les festivaliers. « Il démontre à travers ce banquet qu’il est aux côtés des cinéastes », a-t-il précisé. M. Sissoko a souhaité que les autorités burkinabè fassent en sorte que le cinéma du Faso soit à l’avant-garde du cinéma africain.

A cet effet, le président de la FEPACI a émis le vœu qu’il y ait un fonds national conséquent pour le pays qui accueille chaque deux ans la principale fête du cinéma africain. Ce qui va permettre, a-t-il relevé, d’appuyer le développement du pays. Le président du conseil d’administration du FESPACO, Dr Dramane Konaté, a pour sa part, salué cette soirée « gaie » et « conviviale ». Pour ce faire, il a remercié le président Kaboré pour cet honneur fait aux hommes et femmes du cinéma africain. Des prestations musicales ont contribué à agrémenter le banquet au cours de cette soirée.

Evariste YODA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.