Projet Backbone national : le Premier ministre Christophe Dabiré inaugure les infrastructures

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré, a inauguré le mardi 26 octobre 2021, à Koudougou, les infrastructures du projet Backbone national des télécommunications. Ce réseau de fibre optique long de 2000 kilomètres reliant les différentes régions du pays et les Etats voisins permettra de relever les défis du numérique au Burkina Faso.

Quatre ans après son lancement, le projet Backbone national des télécommunications initié par le gouvernement du Burkina Faso est une réalité. En effet, le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a procédé à l’inauguration des infrastructures réalisées dans le cadre dudit projet, le mardi 26 octobre 2021, à Koudougou. Le chef du gouvernement a indiqué que cette inauguration marque le couronnement des efforts déployés par les différents acteurs pendant tout le processus du projet depuis son lancement en décembre 2017.

« Il y a eu beaucoup de péripéties, au niveau diplomatique, technique et sur le plan sécuritaire. C’est donc l’occasion pour moi de remercier tous ceux qui ont œuvré à l’aboutissement de ce réseau de 2000 kilomètres de fibre optique » a-t-il dit. Cette étape, a fait savoir Christophe Dabiré, est aussi la concrétisation de la volonté du chef de l’Etat de mettre le Burkina Faso à l’ère du numérique. « Avant son accession à la magistrature suprême le pays ne disposait que de 1200 kilomètres de réseaux numériques. Aujourd’hui nous sommes à plus de 3000 kilomètres pour l’ensemble des réseaux» a-t-il argumenté. Il a remercié les partenaires techniques et financiers, notamment la coopération chinoise dont l’accompagnement a permis la mise en œuvre de ce projet stratégique pour le pays des Hommes intègres. Selon la ministre de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, le réseau national en fibre optique qui vient d’être inauguré aujourd’hui est le support qui permettra le fonctionnement fluide et rapide de tous les programmes qui exigent une large bande passante.

« Il permettra également le développement des services en ligne dans le domaine notamment de la santé, de l’éducation, de la gouvernance, du commerce, de la sécurité et bien d’autres et propulsera notre pays dans le concert des nations dont l’économie est tournée résolument vers l’économie du savoir » a précisé Mme Ouattara. Selon le coordonnateur du PBNT, l’Etat s’est chargé du déploiement du réseau dans les villes, mais ce sont les opérateurs des téléphonies mobiles et autres fournisseurs des services internet qui auront la charge de fournir les services aux consommateurs. Cela sous le contrôle de l’Etat à travers l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) foi de M. Ouédraogo. « C’est Telecel Faso qui a été désigné comme exploitant pour la mise à disposition imminente de l’infrastructure au profit des acteurs du secteur à l’issue d’un appel d’offre », a-t-il confié. Le gouverneur du Centre-Ouest Irène Coulibaly a remercié le gouvernement pour le choix de sa région pour abriter la cérémonie d’inauguration.

Beyon Romain NEBIE

beynebie@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.