Diplomatie militaire burkinabè : Les attachés de défense informés des défis sécuritaires

L’ensemble des attachés de défense ont été sensibilisés à la politique nationale de sécurité.

Le secrétaire général du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, le colonel-major, Noaga Ouédraogo, a présidé l’ouverture de la 7e rencontre biennale des Attachés de défense burkinabè déployés à l’étranger, le vendredi 29 octobre 2021 à Ouagadougou.

La plénière de la biennale de sensibilisation et de partage d’informations entre le Ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants (MDNAC) et les attachés de défense accrédités auprès des représentations diplomatiques du Burkina Faso a eu lieu le vendredi 29 octobre 2021 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le secrétaire général du MDNAC, le colonel-major Noaga Ouédraogo.

Ce dernier a indiqué que le but de cette biennale, qui est à sa 7e édition, est de permettre au commandement militaire et ses représentants à l’étranger, d’évaluer régulièrement tous les deux ans leurs actions de coopération et de fixer de nouveaux caps de coopération militaire, en fonction des défis sécuritaires du moment. « Pour cette présente édition, l’objectif visé est de mettre nos attachés de défense au parfum des réalités du pays et de leur donner les orientations conformes à la nouvelle vision du ministre chargé de la défense nationale » a-t-il dit.

Selon le SG, Noaga Ouédraogo, la session va permettre aux attachés de défense de rendre hommage aux soldats tombés, blessés et à ceux qui continuent de combattre sur les différents théâtres des opérations, mais aussi de « s’approprier la politique de sécurité nationale qui leur sera exposée ». Avec les 18 attachés de défense que compte le pays, le colonel-major Ouédraogo dit faire un bilan positif de leur participation au rayonnement international de la coopération militaire burkinabè. « Du travail a été fait et nous avons pu voir à travers ces années, la qualité de la coopération militaire avec les différents pays.

Nous avons eu plusieurs accords de coopération avec divers pays et cela se poursuit encore », a fait savoir M. Ouédraogo. Pour le doyen des attachés de défense, le colonel-major Gervais Rémen, en poste à la mission permanente du Burkina Faso auprès des Nations unies, le retour de cette rencontre biennale qui avait été suspendu du fait de la maladie à coronavirus est salutaire, car elle permettra aux attachés de défense de se mettre au diapason de tout ce qui se passe au pays.

« Nous apprécions cette rencontre qui se tient tous les deux ans, parce qu’étant loin, il est difficile pour nous de connaitre la réalité du terrain. En nous rendant au pays, nous venons au contact avec les réalités du terrain et cela nous permet de reprendre les nouvelles orientations que les autorités voudront bien nous confier », a-t-il indiqué. Créé en 2006, la biennale est un cadre de mutualisation et de partage de données en lien avec la politique nationale de défense et de sécurisation du pays. Les activités de la biennale qui ont débuté depuis le 25 octobre 2021, vont se poursuivre jusqu’au 5 novembre prochain.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.