61e anniversaire des FAN : L’armée rend hommage à ses morts

Comme il est de coutume chaque 2 novembre, un dépôt de gerbes a été fait sur la tombe du soldat inconnu à la place de la Nation.

Les Forces armées nationales ont, dans le cadre de la célébration de leur 61e anniversaire, organisé une cérémonie d’hommage aux militaires tombés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le mardi 2 octobre 2021 au cimetière municipal de Ouagadougou. Très tôt dans la matinée, une gerbe de fleurs a été déposée sur la tombe du soldat inconnu à la place de la Nation.

Le 2 novembre de chaque année est généralement consacré par les Forces armées nationales (FAN) à un hommage à leurs morts. Cet hommage se manifeste habituellement par un dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe du soldat inconnu sise à la place de la Nation. Cette année et sur instruction du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, chef suprême des armées, les FAN ont, en plus du dépôt de gerbes, organisé une cérémonie d’hommage au cimetière municipal de Ouagadougou.

Cette cérémonie, qui entre également dans le cadre de la célébration du 61e anniversaire de l’armée burkinabè, a été l’occasion pour les FAN de se souvenir du sacrifice suprême que leurs compagnons d’armes ont consenti pour la nation. Ils ont, en communion avec les familles des victimes, élevé des prières pour le repos de leurs âmes. Des prières auxquelles a également participé le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, pour qui, cette cérémonie est lourde de symbole.

En effet, il était important, à son sens, de consentir ces instants de recueillement afin de rendre un vibrant hommage à ces hommes qui ont choisi le métier des armes et qui, malheureusement, sont tombés en défendant la patrie. « Nous sommes venus partager avec les familles des victimes notre solidarité, notre compassion pour qu’elles sachent que leurs enfants ne sont pas morts pour rien. Car les fils et filles de notre pays qui sont toujours vivants vont se mobiliser pour continuer le combat afin de perpétuer les efforts qu’ils ont faits et qui leur ont coûté la vie », a-t-il déclaré.

Plaidoyer pour plus d’accompagnement

Au cours de la cérémonie d’hommage, des prières ont été dites pour le repos
des âmes des victimes.

En plus du message de solidarité, le Premier ministre a rassuré les familles des victimes que le gouvernement va continuer de les accompagner dans la mesure du possible. Une déclaration a été faite en réponse aux doléances adressées par le représentant des familles des victimes, Ludovic Ouédraogo, à l’occasion de la cérémonie d’hommage. Ce dernier a, en effet, plaidé pour plus de soutien aux familles et plus particulièrement aux orphelins et aux veuves. « Il est vrai que l’action sociale fait de son mieux pour les soutenir, mais ce n’est pas assez.

La plupart des victimes étaient les piliers de leurs familles et leur départ brusque a plongé beaucoup d’entre elles dans des difficultés. Il est important que le gouvernement réfléchisse au moyen de les accompagner davantage », a-t-il souhaité. Pour lui, le plus grand hommage que le gouvernement puisse rendre aux victimes est de soutenir leurs progénitures. Au-delà du gouvernement, c’est toute la population qu’il a appelée à plus de solidarité et de compassion envers les femmes et les enfants des soldats tombés au front. « Ces enfants doivent être notre priorité.

Car leurs parents ont accepté d’aller jusqu’au sacrifice suprême pour nous permettre d’être toujours en vie et de vaquer à nos occupations », a-t-il estimé. En attendant que plus de mesures d’accompagnement soient mises en place par le gouvernement pour soutenir les familles, il s’est dit touché par l’hommage qui a été organisé à la mémoire des militaires tombés du fait du terrorisme. Pour lui, cet hommage est mérité au regard du sacrifice qu’ils ont consenti pour la nation.

« C’est toujours douloureux pour nous de nous retrouver en ces lieux, mais nous sommes fiers de cet hommage que les FAN ont décidé de rendre aux soldats tombés. Merci de vous souvenir d’eux, merci de leur rendre hommage et de ne jamais les oublier », a-t-il souligné. Dans l’optique de ne pas les oublier, le ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants, le général de brigade, Aimé Barthélémy Simporé, a annoncé que cette cérémonie d’hommage funéraire se fera désormais chaque année.

Nadège YAMEOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.