Procès Thomas Sankara : Hamado Kafando reconnait avoir délivré à la veuve de Bonaventure Compaoré un certificat de décès mentionnant mort accidentel

Après le Colonel Major à la retraite, Alidou Jean Christophe Diébré, c’est le tour du  médecin colonel Hamado Kafando à la retraite de passer à la barre ce jeudi 4 novembre 2021. Il était au moment des faits capitaine.  Il est poursuivi pour faux en écriture publique. Il a délivré un certificat de décès mentionnant mort accidentel à la veuve de Bonaventure Compaoré. Il reconnait les faits et se défend de l’avoir fait à but social, juste pour aider la veuve à rentrer dans  ses droits. Le troisième appelé à la barre est le col  major à la retraite Jean Pierre Palm, capitaine au moment des faits et poursuivi pour complicité d’attentat à la sureté de l’Etat. Il raconte qu’au moment des faits, il n’avait pas de fonction de commandement et s’apprêtait à rejoindre son nouveau poste  à Bobo-Dioulasso. Et que précisément le 15 octobre 1987, il avait des maux de dent et il a entendu les coups de feu en étant dans un centre médical à Zogona. Le lendemain tous les officiers ont été convoqués et on leur a demandé de se mettre à la disposition du nouvel ordre. L’interrogatoire se poursuit avec Jean Marc Palm.

TS/BS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.