33e Tour du Faso : l’Allemand Daniel Bichlmann paré d’or

La 33e édition du Tour cycliste international du Faso a été remporté, le dimanche 7 novembre 2021, par l’Allemand Daniel Bichlmann de l’équipe suisse Kibag-Obor-CKT. La dixième et dernière étape, elle, a connu la victoire du Sud-Africain, Gustav Basson.

Paul Daumont est récompensé du maillot du meilleur jeune.

Daniel Bichlmann succède à l’Angolais Manuel Antonio Dario. L’Allemand de l’équipe suisse est le grand vainqueur, porteur du maillot jaune de l’édition 2021 du Tour du Faso. Au terme de la dixième étape, il a conservé la tunique la plus convoitée retirée au Marocain Mohcine El Kouraji après la 8e étape Koubri-Pô. Quant à la dernière étape disputée entre Kombissiri et Ouagadougou, avec un circuit fermé de 10×5 km à Ouagadougou, elle a été remportée par Gustav Basson. Le Sud-Africain a bouclé les 129,5 km en 2h47’50’’, soit une vitesse horaire de 46,296 km/h. Il devance ainsi sur la ligne d’arrivée, devant la télévision nationale, l’Algérien Hamza Yacine et l’Ivoirien Issaka Cissé. Des 82 coureurs au départ de la compétition, ils n’étaient plus que 68 au départ de cette étape 10. C’est dans le calme que le peloton, en bloc, a parcouru les premiers km. Trois sprints intermédiaires étaient inscrits au programme.

Le premier après 55 km de route a été enlevé par le Burkinabè Souleymane Koné devant Azzedine Lagab de l’Algérie et Oussama Khafi du Maroc. Le peloton reste groupé jusqu’au rond-point de Kossodo où un groupe de trois hommes tente une échappée. Adil El Arbaoui, Boureima Nana et Sam Van de Mieroop réussiront à creuser un écart d’une minute 40’’ à 71 km du terme, au moment de passer devant le Mémorial Thomas Sankara. Ils maintiendront cette avance sur le groupe maillot jaune jusqu’au premier passage sur la ligne d’arrivée. C’est dans cette configuration que le Burkinabè Boureima Nana s’octroie le bonus du second point chaud devant le Marocain et le Belge. Juste après, Adil El Arbaoui décide de tenter l’aventure seul en essayant de se détacher de ses deux « compagnons ». Il parvient à faire la course seul en tête au 4e passage sur la ligne mais son initiative ne prospère pas, puisqu’au prochain tour, les trois garçons sont repris par le groupe intercalé.

Souleymane Koné, 3e au classement individuel

Les cyclistes sont désormais scindés en deux et restent ainsi jusqu’à deux tours de l’arrivée. Souleymane Koné accélère et remporte son deuxième sprint de la journée au moment où il ne reste que 16 km à parcourir. Puis c’est au tour de Mathias Sorgho de placer une attaque après le dernier son de cloche.

Une tentative qui n’aura tenu que le temps de 8’’, avant qu’il ne soit rejoint par les autres pour la bataille finale gagnée par le coureur de l’équipe sud-africaine. Au classement général individuel, Daniel Bichlmann est secondé par Oussama Khafi du Maroc. La troisième marche du podium est occupée par le Burkinabè Souleymane Koné à 28’’ du maillot jaune. Le maillot vert aux points qui était sur les épaules du Belge Wouters Rutger avant la dernière étape est récupéré par Yacine Hamza. Le cycliste de l’équipe algérienne hérite également du maillot rose. Celui blanc du meilleur jeune est revenu à Paul Daumont, 5e au classement. Le Maroc finit meilleure équipe du Tour 2021 qui aura parcouru 10 régions sur 1276,6km.

Voro KORAHIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.