Procès Thomas Sankara : le général Gilbert Dienderé, à la barre, plaide non coupable pour tous les chefs d’accusation.

Ouvert le 11 octobre 2021 dernier, le procès de l’assassinat de l’ancien président Thomas Sankara et ses douze (12) compagnons se poursuit ce mardi 9 novembre 2021 à Ouagadougou. Poursuivi pour attentat à la sureté de l’Etat, complicité d’assassinat, recel de cadavres et subornation de témoins le général Gilbert Dienderé à la barre ce mardi plaide non coupable.

A l’entame, Dienderé s’est d’abord incliné devant la mémoire des illustres disparus. Il a ensuite dit tout sa compassion à l’endroit de la famille du feu Sankara et de ses compagnons.

Selon lui, le 15 octobre 1987, il avait une réunion à 9 heures au Conseil de l’Entente, avec les éléments de sécurité. La réunion consistait à faire baisser les tensions entre les gardes des chefs de la Révolution. Après la réunion, il s’est rendu au sport dans la soirée. C’est au sport qu’il aurait entendu des coups de feu. Il s’est rendu au secrétariat d’où provenaient les tirs. C’est là-bas qu’il aurait appris que Thomas Sankara voulait arrêter Blaise Compaoré.  Sur les lieux du drame, « j’ai trouvé Nabié N’soni et Otis près des corps », a confié le gal Dienderé.

A.B

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.