Stage des Etalons à Marrakech : Un groupe au complet

Ce sont des Etalons presqu’au complet qui se sont entrainés hier.

Les Etalons poursuivent leur stage de préparation à Marrakech, au Maroc, avant leurs deux matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Le sélectionneur Kamou Malo, lors de la séance d’entraînement d’hier 9 novembre, avait à sa disposition la quasi totalité de son effectif.

Presque tous les Etalons convoqués pour les matchs de la 5e et 6e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 face respectivement au Niger et à l’Algérie ont rejoint leur camp de base de Marrakech où, ils se préparent pour ces deux rencontres importantes. C’est le constat effectué lors de la deuxième séance d’entraînement ce 9 novembre. Le défenseur du Bayer Leverkusen, Edmond Tapsoba et l’attaquant Mohamed Konaté, arrivés dans l’après-midi, n’ont pas pu prendre part à l’entraînement.

Avant de débuter la séance, le sélectionneur national Kamou Malo a demandé à son groupe de la concentration et de l’abnégation dans le travail afin de bien aborder les deux matchs à venir. « On ne va sous-estimer personne », a-t-il lancé à son groupe. L’entrainement proprement dit a débuté par un « toro », cet exercice prisé par le club du FC Barcelone, en Espagne, qui consiste à préparer une équipe à de nombreuses situations de jeu qu’elle peut rencontrer au cours d’un match.

En outre, les poulains de Kamou Malo ont été soumis à un autre exercice également prisé aujourd’hui par les entraineurs : le « gegenpressing » ou le contre-pressing. Il consiste a pressé l’adversaire dès la perte du ballon afin, dans un premier temps, d’empêcher la contre-attaque de l’adversaire et ensuite de récupérer le contrôle du ballon. En somme, le staff technique des Etalons prépare l’équipe à contrôler leur rencontre, surtout celle face aux Mena du Niger.

Pendant ce temps, l’entraineur des gardiens, Sa Brama Traoré, à l’autre bout du terrain, s’attelle à préparer ses trois portiers (Babayouré Sawadogo, Farid Ouédraogo et Kilian Nikiéma). Quid du processus de récupération des blessés ? Zackaria Sanogo n’a pas participé à l’entrainement du jour à cause, selon le médecin de l’équipe, Dr Alain Traoré, d’une indigestion qu’il traine depuis deux jours.

«Sanogo a fait une indigestion mais ce n’est pas grave. Ce matin (NDLR : 9 novembre), il allait mieux, mais il ressent toujours des douleurs. C’est pourquoi nous lui avons donné un repos », a rassuré Dr Traoré. Dango et Kilian veulent s’installer dans la durée Quant au capitaine Issoufou Dayo qui a rejoint Marrakech en étant blessé, il a exécuté des exercices d’étirements à l’écart du groupe avec le Kiné et le staff médical. Le défenseur de Berkane a ensuite effectué quelques tours du terrain avant de toucher le ballon, aux abords de la pelouse.

Il se veut confiant et a bon espoir sur sa participation à la rencontre face aux Mena du Niger, le vendredi prochain. « Je vais mieux, je récupère. Le staff médical fait tout pour que je sois prêt pour le match contre le Niger qui est très important pour la qualification. Et ensuite, j’irai à Blida en pleine forme », a indiqué Issoufou Dayo, tout en soulignant que lui et ses coéquipiers doivent obligatoirement engranger des résultats malgré la blessure de cadres comme Franck Lassina et Bertrand Traoré.

Le médecin des Etalons, Dr Alain Traoré est très optimiste tout comme le défenseur central des Etalons. « Nous sommes beaucoup rassurés en ce qui concerne Dayo. En deux jours nous avons pu observer des progrès. Avec les soins qu’il a reçus depuis qu’il est avec nous, il va beaucoup mieux. Nous sommes à 90% sûrs qu’il sera au top avant le premier match face au Niger », a précisé Dr Traoré.

Le staff médical met donc les bouchées doubles, selon lui, pour remettre au top l’ensemble de l’effectif. Pour le cas Hervé Koffi, Dr Traoré insiste que le staff n’a pas encore abdiqué. « Nous attendons avec beaucoup d’espoir qu’il puisse rejoindre le groupe afin d’effectuer un diagnostic précis. Il a eu une infection qui l’a beaucoup affaibli et d’après le bulletin médical que nous avons reçu, il est beaucoup déshydraté.

Il a également senti une petite douleur au mollet. Mais nous espérons le récupérer rapidement s’il nous rejoint », a-t-il affirmé. En attendant, un joueur, encore inconnu du public sportif burkinabè, a, lui profité de la cascade de blessures au front de l’attaque. Le jeune attaquant de Lorient, en Ligue 1 française, Dango Ouattara, a été convoqué pour la première fois en sélection à la suite du forfait de Fessal Tapsoba.

A l’issue de l’entrainement, il a déclaré que c’est avec fierté et beaucoup de plaisir qu’il rejoint le groupe des Etalons afin de représenter son pays à ce niveau de la compétition. « C’est à moi de m’adapter rapidement, car il y a un match qui arrive assez rapidement. Je dois travailler dur à l’entrainement pour être sur la feuille de match le jour J et être rappelé pour les prochains matchs », a promis Dango Ouattara.

Un autre jeune joueur a été convoqué pour ces deux matchs par Kamou Malo. Il s’agit du portier Kilian Nikiéma, jeune Burkinabè né au Pays-bas, qui avait été déjà convoqué en 2019 par l’ancien sélectionneur des Etalons, Paulo Duarte. « Je suis content d’être de retour en sélection. Je suis en contact depuis un bout de temps avec le sélectionneur et j’espère m’installer dans la durée chez les Etalons », a annoncé le joueur de 18 ans.

Sié Simplice HIEN

(Envoyé spécial à Marrakech)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.