Afrique du Sud : Frederik De Klerk, le dernier président blanc est décédé

Frederik De Klerk, le dernier président blanc d’Afrique du Sud est décédé ce 11 novembre à l’âgé de 85 ans à son domicile de Fresnaye, en banlieue du Cap, d’un cancer des poumons. Frederik De Klerk était encore étudiant quand il devient membre du Parti national, dans les années 1950. Après des études de droit, il s’installe comme avocat à Vereeniging, dans le sud du Transvaal. Mais le goût de la politique ne le quitte pas et en 1972, il franchit le pas et se présente aux législatives.

La première tentative est la bonne. Il est élu député à 36 ans. Il deviendra ministre six ans après et le restera sans interruption jusqu’en 1989. Authentique apparatchik du Parti national, il lui apparut désormais naturel d’en prendre les rênes. Après s’être opposé à Chris Heunis, Barend du Plessis et Pik Botha, il l’emporte en février 1989. Elu président d’Afrique du Sud quelques mois plus tard, il entreprendra dès 1990 le démantèlement du régime de l’apartheid.

Il entreprend des négociations pour la libération de en prison depuis plus de deux décennies. Nelson Mandela est libéré le 11 février 1990. Pour ses efforts en faveur d’une cohabitation pacifique entre Blancs et Noirs en Afrique du Sud, il est colauréat du prix Nobel de la paix en 1993, avec Nelson Mandela. Frederik De Klerk avait pris sa retraite politique en 1997.

La Rédaction

Sources : jeuneafrique.com, rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.