Dédicace d’ouvrage: Nabi Issa Coulibaly démystifie « la banque en Afrique »

Le cadre de banque et auteur de livre, Nabi Issa Coulibaly : « Il est de mon devoir d’apporter la bonne information à ces cibles pour que chacun ne passe plus 20, 30 ans de carrière sans connaître ce partenaire financier indispensable qu’est la banque ».

Le cadre de banque et ancien directeur général de La Poste Burkina, Nabi Issa Coulibaly, a mis, sur le marché du livre burkinabè et africain, un ouvrage intitulé « La Banque en Afrique, ce que vous n’apprenez pas à l’école ». La sortie officielle de l’ouvrage a eu lieu, le jeudi 18 novembre 2021, à Ouagadougou, sous le parrainage du président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (APBEF), Diakarya Ouattara.

Le langage financier et bancaire est complexe, pas toujours accessible aux non-initiés. La banque n’est pas toujours comprise par sa clientèle. Les relations entre les deux sont sujettes à caution. Elles sont souvent alimentées par de nombreux préjugés. Bref, la liste des griefs est longue. Un ouvrage à vocation pédagogique vient apporter un éclairage édifiant sur le métier de la banque, ses rapports avec les consommateurs des produits et services financiers, démystifier la banque ! Il s’agit du livre « La Banque en Afrique, ce que vous n’apprenez pas à l’école » du cadre de banque burkinabè, Nabi Issa Coulibaly.

La sortie officielle de l’œuvre a eu lieu, le jeudi 18 novembre 2021, à Ouagadougou, sous le parrainage du président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B), Diakarya Ouattara, par ailleurs directeur général de Coris Bank International devant de nombreux invités notamment des journalistes, banquiers et des particuliers. Subdivisé en cinq chapitres, l’ouvrage de 199 pages s’ouvre par une présentation de ce qu’est cette entreprise de collecte, d’achat, de vente et d’achat d’argent, des typologies de banques et de leurs rapports avec la Banque centrale.

Il fait un zoom sur les éléments de tarification des produits et services bancaires, décortique les relations entre la banque et ses clients, y compris les préjugés qui alimentent et compliquent leurs rapports. Les moyens d’insertion et de réussite dans la carrière bancaire, les défis de la banque africaine de demain constituent enfin les thématiques abordées par l’auteur. Le tout dans un langage accessible. C’est un livre clair, ouvert, digeste qui s’adresse à la fois aux clients, aux consommateurs de produits et services bancaires, aux professionnels de la banque, aux étudiants qui aspirent à la profession bancaire, fait savoir le présentateur de l’œuvre, Nabi Souleymane Ouédraogo, par ailleurs directeur de l’expérience client à Ecobank Burkina.

Réponses idoines aux préjugés

L’ouvrage, poursuit-il, s’inscrit dans une démarche pédagogique, apporte des réponses idoines en toute impartialité aux nombreux préjugés sur la banque, offre aux clients des outils pour l’obtention du pouvoir de négociation en leur faveur. « Le marché bancaire africain fait partie de ceux qui présentent plus d’opportunités au monde. C’est aussi un marché qui présente les plus gros risques au monde. L’avenir présente donc des opportunités et des défis énormes. Pour entrer dans cette ère, il faut une préparation à tous les niveaux, notamment au niveau des clients, des agents de banque et du régulateur. Et c’est tout le sens de ce livre », conclut M. Ouédraogo.

Pour le préfacier du livre, Gaspard Ouédraogo, ancien directeur général de la Banque internationale du Burkina (BIB, actuelle UBA), l’auteur, à travers une démarche rigoureuse, fait œuvre utile en traitant, entre autres, de la relation banque/client, en se projetant sur les défis de la banque de demain. « Ce livre comble les lacunes des différents enseignements sur la banque. Avec les enseignements qu’il contient, les agents de banque et ceux qui aspirent à ce métier ont de quoi être de grands banquiers de demain », foi d’un fin connaisseur du secteur bancaire burkinabè et africain.

Le livre « La banque en Afrique, ce que vous n’apprenez pas à l’école » est disponible en version physique et numérique au prix unitaire de 9 900 F CFA (15 euros).

Pour le parrain, cette œuvre de belle facture est d’un intérêt majeur pour le secteur bancaire burkinabè et vient à point nommé. Pour lui, le livre de Nabi Issa Coulibaly va contribuer à relever les défis du secteur bancaire, notamment en matière d’inclusion financière, de relations banques/clients, de financement de l’économie nationale. « Le livre, inspiré de faits africains vécus par des Africains, vient apporter des pierres dans la construction de ce grand édifice qui est aussi la mission de l’APBEF.

Il contribue à rapprocher les clients des banques et réciproquement, pour un développement partagé. C’est pourquoi j’accueille favorablement cet ouvrage qui vient en temps opportun », soutient Diakarya Ouattara.

« Le temps pour le client de prendre le pouvoir… »

En élucidant les éléments de tarification des produits et services bancaires qui sont un élément essentiel, l’auteur permet d’améliorer la culture financière des acteurs, donne des outils à la clientèle pour mieux comprendre la banque et en tirer les meilleures opportunités, ajoute le président de l’APBEF. Pour l’auteur, trois raisons principales, tirées de l’expérience-terrain, l’ont motivé à écrire ce livre.

Il s’agit de l’absence d’encadrement et de référentiel pour les débutants de la profession bancaire et ceux qui aspirent au métier de banquier, du constat de la faible culture financière et bancaire de la clientèle. « Les travailleurs, les particuliers, vivent au quotidien des difficultés particulières dans leurs relations avec leurs banques, tantôt animées par des préjugés, tantôt par l’ignorance. Il est de mon devoir d’apporter la bonne information à ces cibles pour que chacun, à son niveau, ne passe plus 20, 30 ans de carrière sans connaître ce partenaire financier indispensable qu’est la banque », confie M. Coulibaly.

Il est temps, insiste-t-il, que le client profite de la banque au lieu de continuer de penser que la banque les exploite ; car, ce temps est révolu, le client doit désormais prendre le pouvoir sur le secteur financier. Il souhaite que son ouvrage soit un chemin éclairé pour les clients, une ressource pédagogique pour les étudiants, un guide pour les agents de banque, et une source d’inspirations pour les enseignants et toute autre personne qui s’intéresse à la question bancaire.

Selon le président de l’APBEF et parrain, Diakarya Ouattara (2e, à droite), ce livre va contribuer à relever les défis du secteur bancaire, notamment en matière d’inclusion financière, de relations banques/clients, de financement de l’économie nationale.

Le livre « La Banque en Afrique, ce que vous n’apprenez pas à l’école » existe en version physique et numérique ; une version audio sera bientôt disponible. Au Burkina Faso, l’œuvre est disponible dans les librairies Mercury, Jeunesse d’Afrique, DIACFA, Livres et loisirs, au prix unitaire de 9 900 FCFA (15 euros). L’ouvrage est accessible sur une centaine de plateformes de vente en ligne dont Amazon, librinova, Fnac, Kobo, Galignani, etc. mais aussi sur https://web.facebook.com/Notre-finance , www.notrefinance.com.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com


Biographie de l’auteur

Nabi Issa Coulibaly est ingénieur d’Etat en finances-actuariat, formé à l’Institut national de statistiques et d’économie appliquée au Maroc. Il totalise 16 ans d’expérience dans le secteur bancaire et postal. Il a commencé sa carrière en 2005, à la Banque agricole et commerciale du Burkina. M. Coulibaly est aujourd’hui cadre supérieur de banque à Ecobank Burkina où il a occupé plusieurs postes de responsabilités. Il a été administrateur au conseil d’administration de Coris Bank International et directeur général de La Poste Burkina de 2017 à 2020. Enseignant en marketing bancaire, Nabi Issa Coulibaly est également formateur en banque, finances person-nelles, en création d’emplois/reconversion.

M.S

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.