23e Conférence annuelle des services du Trésor : Des engagements pour une digitalisation accrue

Pour le conseiller technique du ministre en charge de l’économie, Lassané Ouédraogo (milieu), la mise en œuvre des conclusions de la conférence va permettre au Trésor d’améliorer la qualité des services offerts aux citoyens.

La 23e Conférence annuelle des services du Trésor (CAST), tenue sous le thème : « La transformation digitale du Trésor public : défis et perspectives », a pris fin le samedi 27 novembre 2021, à Ouagadougou, par des engagements pour une numérisation accrue de l’administration financière.

A l’issue de « deux jours d’intenses travaux », les agents du Trésor public ont réaffirmé leur volonté d’aller davantage vers la dématérialisation des services pour plus de performance. Quatre recommandations et cinq résolutions allant dans ce sens ont sanctionné ce samedi 27 novembre 2021, à Ouagadougou, la 23e Conférence annuelle des services du Trésor (CAST), tenue sous le thème : « La transformation digitale du Trésor public : défis et perspectives ».

Au titre des recommandations, pour être en phase avec ses ambitions en matière de numérisation, la 23e CAST a préconisé l’élaboration d’un code unique fixant les fondamentaux de la transformation digitale de l’administration publique, l’adoption d’un nouveau cadre juridique et organisationnel de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP), le renforcement des capacités de son personnel et la conduite du changement en matière de digitalisation.

Quant aux résolutions, elles ont porté sur le plaidoyer pour la mise en cohérence des textes portant sur la digitalisation, l’adoption de la culture digitale, le renforcement de partenariat avec les centres de recherche et les universités pour l’innovation et la recherche de solutions digitales. Il y a également la nécessaire prise en compte des besoins de reddition des comptes et la production de statistiques de finances publiques dans la réalisation des logiciels et la mise en place des standards de gestion des projets informatiques avec une bonne responsabilisation de toutes les parties prenantes.

Le défi de la mise en œuvre

Pour le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Santéré Sanon, ces conclusions pertinentes auxquelles la CAST 2021 est parvenue vont permettre au trésor public de se projeter dans le futur en matière de digitalisation.

La DGTCP, a-t-il ajouté, va s’engager pour relever le défi de la mise en œuvre réussie de ces pistes d’actions qui ont été dégagées par la conférence. Le conseiller technique, Lassané Ouédraogo, représentant le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, s’est réjoui du fait que les réflexions menées au cours de cette 23e session de la CAST, aient abouti à des recommandations pertinentes qui permettront de résorber les difficultés et mieux, de renforcer le rôle déterminant de la DGTCP dans la fourniture de services innovants et de qualité aux clients et usagers de l’administration du Trésor public.

Pour lui, la mise en œuvre des conclusions de la présente CAST va, entre autres, permettre de doter le Trésor public d’une stratégie de transformation digitale, d’élaborer la cartographie des processus métiers permettant à la DGTCP de décrire l’ensemble des activités liées entre elles par des liens logiques d’informations, de matières ou de productions, de renforcer les capacités opérationnelles et techniques de la direction de l’informatisation du Trésor.

Elle va également favoriser la mise en place d’un système intégré efficace de gestion des relations fonctionnelles entre les structures de la DGTCP, de développer une plateforme de services en ligne pour améliorer la qualité des services offerts aux citoyens.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.