Lutte contre le terrorisme au Burkina : Bala Sakandé sollicite le soutien des chefs coutumiers

Le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé (2e à gauche) a demandé aux chefs traditionnels de resserrer les rangs en matière de sécurisation du territoire.

Le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sankandé, a rencontré le vendredi 26 novembre 2021 au palais du Larlé Naaba à Ouagadougou, près d’un millier de leaders traditionnels pour leur faire le point de la situation sécuritaire et solliciter leur accompagnement dans la quête d’une paix durable au Burkina.

Face à une situation sécuritaire préoccupante, le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, veut concilier l’ensemble des forces de la Nation afin de « rétablir l’assiette » du pays. Il a rencontré, à cet effet, le vendredi 26 novembre 2021 à Ouagadougou, les responsables traditionnels et coutumiers pour échanger avec ces gardiens des traditions sur la vie sociale du pays.

La rencontre a mobilisé près d’un millier de têtes couronnées venues de diverses circonscriptions traditionnelles au palais royal du Larlé Naaba sis au quartier Larlé. Pour le président Alassane Bala Sakandé, de nombreuses informations sur la vie sécuritaire de la Nation sont parfois données via les canaux conventionnels de communication (Radios, Télé, presse écrite ou en ligne). A son avis, il était nécessaire de satisfaire à la curiosité des responsables traditionnels « en leur fournissant de vive voix l’information vraie ».

Selon lui, le terrorisme est très rampant et frappe quasiment toutes les Nations du monde. Le Burkina Faso qui a enregistré ses premières attaques terroristes il y a de cela six ans, continue a regretté le président Sakandé, de développer des stratégies offensives pour faire barrage à l’hydre terroriste. Une lutte que le patron de l’hémicycle estime être l’affaire de tout Burkinabè digne de ce nom. « Notre pays a une histoire qui en dit long sur la ténacité, la combativité de ses fils depuis nos aïeux.

Il vous souvient que la colonie de Haute-Volta a été dissoute en 1932 et répartie entre ses voisins que sont la Côte d’Ivoire, le Mali et le Niger. Mais grâce à la combativité de nos ancêtres, le pays a été reconstitué en 1947 soit 15 ans après. C’est-à-dire que nos grands-parents ont été un modèle de combat et nous devons travailler à les ressembler » a indiqué le président de l’Assemblée.

La stabilité du Burkina

Il a, par ailleurs, invité la jeunesse burkinabè à comprendre la situation qui prévaut au Burkina, à se départir des vendeurs d’illusions et à accompagner véritablement le gouvernement dans la lutte contre les forces du mal. « L’heure n’est pas aux marches. Car ces formes de protestations peuvent saper davantage les efforts consentis pour la sécurisation des personnes et leurs biens. Nous devrons tous être des volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Car nos actions de tous les jours doivent s’inscrire en droite ligne des mesures de sécurité et de défense nationale » a-t-il conseillé. Pour le Larlé Naaba Tigré, les chefs coutumiers ont un rôle important à jouer dans la mesure où ils sont chacun entouré de sujets. Il les a alors exhortés à sensibiliser davantage les populations de leurs ressorts aux dispositions sécuritaires nationales et à veiller à la bonne marche des valeurs de paix et de cohésion sociale.

« Nous, leaders traditionnels, gardiens des valeurs ancestrales, nous n’avons pas la même chance que les politiciens qui, si le pays va mal, peuvent tranquillement quitter le pays. Mais le chef coutumier lui, il meurt sur le trône aux côtés des siens sans au grand jamais quitter le royaume. Nous devons donc nous impliquer dans la stabilité de ce pays » s’est adressé le Larlé Naaba à ses pairs. Il a appelé l’ensemble des populations à la retenue et à attendre les dispositions qui seront prises après l’adresse du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à la Nation.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.