Economie nationale : les comptes extérieurs de l’année 2020 dévoilés

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la direction nationale pour le Burkina Agence principale de Ouagadougou Service des Etudes et de la Statistique, ont tenu une journée de diffusion des comptes extérieurs au titre de l’année 2020 du Burkina Faso. C’était, le jeudi 9 décembre 2021, au sein de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina à Ouagadougou.

Le Burkina Faso à l’instar de nombreux pays de l’espace UEMOA est dans la dynamique de suivi et de mise en place de stratégies pour son développement. C’est dans cette optique qu’un comité de balance de paiement a été institué pour un recadrage des échanges économiques. La balance des paiements est un état statistique présenté sous forme comptable récapitulatif, selon le cadre normalisé de la VIe édition du manuel du Fonds monétaire international (FMI). Elle représente l’ensemble des transactions financières et non financières entre les résidents et non-résidents d’un pays au cours d’une période déterminée, généralement assimilée à l’année civile. Une journée de diffusion des comptes extérieurs au titre de l’année 2020 du Burkina Faso a ainsi eu lieu, le jeudi 9 décembre 2021 à Ouagadougou.

L’objectif de la journée de diffusion des comptes extérieurs, selon les organisateurs de la rencontre, est de favoriser une meilleure connaissance par le public, des concepts de balance des paiements et d’impulser l’exploitation optimale des concepts extérieurs. Elle s’inscrit également dans la dynamique de contribuer à la bonne collaboration des structures enquêtées dans le cadre de l’établissement des comptes extérieurs en proposant un retour d’information à ces entités. Pour le représentant du ministre en charge des finances, président du comité des balances des paiements , Boureima Ouédraogo, la présentation des comptes extérieurs offre l’opportunité de jeter un regard sur les résultats de l’ensemble des transactions réelles et financières. « Il est important de noter que la balance des paiement est un outil d’analyse et d’évaluation de la stabilité du système financier et un instrument indispensable à la formulation et au suivi de la mise en œuvre des politiques publiques. Son analyse permet d’apprécier l’orientation et les performances globales et sectorielles de l’économie du pays, ainsi que l’importance des efforts d’ajustement requis pour atteindre ou maintenir la viabilité financière extérieure », a-t-il dit. Il a ajouté que pour les acteurs du secteur privé, c’est un moyen de mesurer l’impact de leurs transactions avec le reste du monde sur l’équilibre extérieur de l’économie à travers les différents soldes dégagés. Au terme de l’année 2020, les études ont révélé, a-t-il poursuivi, que le solde global de la balance des paiements est ressorti excédentaire de 476 milliards après un solde de plus de 67,4 milliards F CFA un an plus tôt.

Selon le comité d’élaboration, les comptes extérieurs de l’année 2020 ont été marqués, à l’entendre, sur le plan international, par une récession qui s’est établie à -4,5% en lien principalement avec la pandémie de la COVID-19. La présente journée de diffusion a été, entre autres, un cadre idéal de partage d’expériences entre les structures sollicitées chaque année pour le remplissage des questionnaires de la balance des paiements et a également permis de présenter les résultats des enquêtes menées en 2020 et 2021 pour améliorer l’estimation des comptes.

Crépin OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.