11-Décembre 2021 : les mérites de 107 personnes reconnus

Comme les autres régions du pays, le Centre-Ouest a célébré dans la sobriété le 61e anniversaire de l’accession du Burkina Faso à l’indépendance. La cérémonie commémorative, présidée par la gouverneure du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, s’est tenue, le samedi 11 décembre 2021, à la Place de la Nation de Koudougou. Selon Mme Coulibaly, la célébration de la fête nationale est une occasion pour les Burkinabè d’exprimer leur fierté d’appartenir à cette Nation, qu’ils aiment tant malgré les difficultés.

« Le 11-Décembre 2021 se tient dans un contexte particulier marqué par des attaques terroristes à répétition, mais c’est la preuve que malgré tout, le pays reste débout », a-t-elle déclaré. A travers le thème : « Réconciliation nationale et cohésion sociale : devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina Faso », c’est une interpellation à l’ensemble des populations à s’investir individuellement. De l’avis de la gouverneure, la sobriété n’enlève en rien à la cérémonie son sens et sa symbolique. « Nous devons nous battre dans l’union des fils et filles du pays pour sortir le Burkina de la situation dans laquelle il se trouve », a indiqué l’administrateur civil.

A l’occasion de la fête nationale, 107 personnes ont été décorées au Centre-Ouest.

Elle a invité les forces vives du Centre-Ouest à se mobiliser pour répondre favorablement à l’appel du président du Faso qui a invité dans son message à la Nation les populations à participer à l’effort de guerre. Au cours de cette cérémonie commémorative, des personnes qui se sont distinguées dans leurs domaines respectifs ont vu leurs mérites reconnus par la Nation. Au total, 107 récipiendaires ont reçu des médailles dans l’Ordre national et dans les Ordres spécifiques. Concernant l’Ordre national de l’Etalon, on comptait un officier et 16 chevaliers, tandis que l’Ordre du mérite a récompensé 34 personnes. Il y avait aussi des médailles d’honneur des Collectivités locales. Les récipiendaires sont unanimes que les médaillons fixés sur leurs poitrines sont loin d’être « des lauriers sur lesquels il faut aller dormir ». Mais, pour eux, cela est plutôt une invite à plus de responsabilité, de dévouement et d’ardeur dans le travail bien fait. Ils ont été félicités par les autorités, à commencer par la gouverneure de la région. Le directeur de cabinet du président du Faso, Seydou Zagré, les députés de la région et bien d’autres ont assisté à la cérémonie.

Beyon Romain NEBIE

beynebie@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.