Lutte contre l’insécurité dans l’espace UEMOA : Les douaniers en ordre de bataille

Le secrétaire général du ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, Seglaro Abel Somé (milieu), a souligné le double rôle des agents des douanes dans la lutte contre le terrorisme.

Les agents des douanes des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) organisent leur IXe forum, du 15 au 17 décembre 2021, à Ouagadougou, sous le thème : « lutte contre l’insécurité dans les Etats membres de l’UEMOA : contribution et efficacité des contrôles douaniers ».

Les administrations douani-ères de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) veulent contribuer à lutter efficacement contre la crise sécuritaire qui secoue la sous-région. Pour ce faire, elles ont placé leur IXe forum des agents des douanes de l’espace, qui se tient du 15 au 17 décembre 2021, à Ouagadougou, sous le thème : « Lutte contre l’insécurité dans les Etats membres de l’UEMOA : contribution et efficacité des contrôles douaniers ».

Selon le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD) du Burkina Faso, Blaise R. Nébié, le choix de ce thème se justifie par l’impact de la crise sécuritaire sur la libre circulation des biens et des personnes, les institutions étatiques, les populations civiles et l’économie depuis que les pays de la région sont sous la menace des groupes armés terroristes. « Face à cette situation, les administrations des douanes et des agents des douanes doivent apporter leur contribution dans la lutte contre le terrorisme à travers une meilleure mobilisation des recettes douanières, une lutte efficace contre la fraude douanière dans tous ses aspects et une participation massive aux opérations conjointes organisées aux côtés des forces de défense et de sécurité », a-t-il souligné.

Le représentant de la Commission de l’UEMOA, Alain Séraphin Pykbougoum, par ailleurs, Directeur de la libre circulation et de l’union douanière, s’est réjoui de la tenue de ce IXe forum sous une thématique qui cadre avec l’actualité. « En effet, toute la région attend de ses administrations douanières qu’elles puissent conjuguer et la célérité et, l’efficacité des contrôles douaniers et la sécurité des biens et des personnes », a-t-il laissé entendre. Le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, Seglaro Abel Somé, a souligné la place combien importante qu’occupent les services douaniers dans cette guerre asymétrique.

Le rôle des gabelous, a-t-il poursuivi, se situe à deux niveaux, tant dans la répression de la contrebande transfrontalière que dans la mobilisation des ressources publiques à mettre à la disposition des Forces de défense et de sécurité (FDS). Le Secrétaire permanent des fora des agents des douanes de l’UEMOA, Mathias Kadiogo, a déploré que les recommandations issues de ces cadres de rencontres depuis 2010 peinent à être mises en œuvre, en dépit de leur pertinence. C’est pourquoi il a invité les participants à explorer les pistes à même de parvenir à donner une bonne suite aux travaux de réflexion et d’analyse de ces rencontres. Les administrations nationales et la commission de l’UEMOA ont été interpellées pour une prise en charge efficiente de la préoccupation.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.