Où sont donc passés nos mystiques pouvoirs ?!

Le train est en gare

Ce n’est certainement pas la fin du voyage, mais le train est arrivé en gare. Ceux qui croyaient qu’il allait rester en rase campagne ont eu tort. Le Premier ministre a été nommé. Le Gouvernement aussi. Des ministres ont été débarqués. D’autres sont restés. Il y en a même qui ont hérité des bagages des autres : des bagages à problèmes d’ailleurs, parce qu’il ne s’agit pas d’un train de nuit. On n’y dort pas. Le travail, ce sera vingt quatre heures sur vingt quatre.

La lessiveuse est passée

Que n’avions-nous pas entendu ? Tel ministre a le nez trop long. L’autre l’a trop court. Une telle a la robe trop courte et telle autre se maquillait trop. Monsieur X ? Un vaurien ! Un incompétent ! Monsieur Y n’est que l’ami du président : il doit partir ! Pas parce qu’il est incompétent, mais parce qu’il est l’ami du président. Pas plus compliqué que cela. Qu’est-ce que les sorciers et les charlatans ont dû…bosser ! On est en Afrique quand même ! Il fallait défaire par-ci, barrer et attacher par là ! Tant pis pour les débarqués ! Tant mieux pour les embarqués ! Tant mieux ? Ce n’est pas sûr ! Ce voyage, les oiseaux de mauvais augure annoncent qu’il ne sera pas une partie de plaisir. Parce que les devins, les charlatans et les sorciers sont toujours de service. Des opposants ont crié le mot de Cambronne : « M… ! C’est raté ». Mais ils ne se découragent pas. Ils vont remettre ça. Ce n’est qu’une question de temps ! Ils proposent même au pouvoir de tenir la direction à sa place, pour garantir le voyage ! «  Ils passent du voyage à la…cuisine et, sans autre forme de procès, proposent des recettes pour que la soupe soit bonne pour le peuple. Que c’est dur ! Qu’est-ce que ce sera dur ! Il n’y a pas, il n’y aura pas d’état de grâce. Pas de répit. Les savants parlent d’atouts, de stratégie, d’opérationnalisation, de fronts à créer, à entretenir, d’audits. Des « écolos » parlent de dépollution de ministères et des « médecins », de destruction de cellules politiques. Il n’est pas jusqu’aux « géographes » qui proposent de « cartographier tous les projets de développement en cours » ! Des « anti-perdiems » suggèrent l’interdiction des ateliers hors de Ouaga, comme si notre capitale pouvait accueillir tous les ateliers du Burkina. Tout y passe donc ! Certains jouissent manifestement de l’ampleur de la tâche et prédisent l’échec fatal comme on prédirait celui du rival qui a obtenu les faveurs de la belle ! Le monde est ainsi fait que le moi, si ce n’est pas officiellement le cas, compte plus officieusement et détermine bien des comportements qui ne se comprendraient pas autrement.

Le temps des « savants » !

En tout cas, le pouvoir est plus qu’averti : après le Crépuscule des temps anciens, ce sera La nuit des grands couteaux. A bon entendeur… Tout de même ! Fallait-il aller si loin pour nous ramener le coacheur de satellites anti-guérillas alors que, uniquement par des lance-pierres, nos gamins peuvent descendre des drones ?! Nos Sawato, nos « maîtres de la pluie » savent bien comment apprivoiser le vent et les nuages et diriger la foudre sur l’objectif, de manière infaillible, sans coup férir ! Et nos géomanciens ! Ha, ces lecteurs de sable ! Le doigt dans la chose, ils pourraient « voir » qui empruntera prochainement le sentier d’à côté ou la Nationale X et avec quel armement ! Ou détecter, pardon, « deviner » où sont ou seront déposés, les fameux Engins explosifs improvisés (EEI) si destructeurs ! S’ils veulent du sable, nous pourrions leur en envoyer, par bennes entières. Pourvu qu’ils nous sortent du bourbier dans lequel on est empêtré depuis si longtemps. On pourrait même faire leur promotion dans les pays voisins.

Au Nord surtout, où il y a du sable à gogo, à perte de vue ! Nous sommes forts, pardi !! Trop forts même !!! Nous voyons, nous voyageons dans…la nuit. Nos pouvoirs…traditionnels, sont infinis ! Plus forts que nous, tu…meurs ! Mais que voulez-vous ? On ne les voit pas, ces gens-là ! On ne les voit pas, nos Zorro ! L’Afrique des pouvoirs mystiques que nous décrivent les témoins au fameux procès du « Dossier Sankara et ses douze compagnons », on ne la voit pas ! Elle ne se manifeste pas ? Et pourtant, on aurait eu tant besoin de son aide ! Moyennant…un coq, une poule, une pintade, du mil, du maïs, du dolo, un pagne, un peu d’argent ? Peut-être que ce n’est pas aussi simple que cela…Peut-être que son efficacité se limite à d’autres « choses » dans d’autres domaines plus…rentables et plus peinards, même moins risqués, puisque tout le monde s’y retrouverait ! S’il y en a qui font de la promotion immobilière, d’autres ont choisi de promouvoir des coups d’Etat par exemple ! Ou ils se font de simples multiplicateurs de billets de banque Une industrie qui marcherait bien, parce qu’il y aurait suffisamment de niais pour y croire ! Hum ! Bientôt la Noël et… 2022, si Dieu le veut ! En tous cas, je vous le souhaite à tous ! Allons seulement. A cette occasion, je vous propose une pause, celle de la fin d’année.

Que Dieu sauve le Burkina !

A bientôt donc !

Dr Jean-Hubert Bazié

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.