Ministère en charge des Affaires étrangères : Rosine Coulibaly installée

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, Hadizata Rosine Sori-Coulibaly, a été installée dans ses fonctions, le vendredi 17 décembre à Ouagadougou.

La diplomatie burkinabè a un nouveau chef, Mme Hadizata Rosine Sori-Coulibaly, nommée le 13 décembre 2021. Première dame à être à la tête de la diplomatie burkinabè, elle a été officiellement installée dans ses fonctions de ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, vendredi 17 décembre 2021, à Ouagadougou, par la Secrétaire générale du gouvernement et du conseil des ministres Fatimata Benon. Rosine Coulibaly remplace à ce poste Alpha Barry qui y a passé six ans. Avant la passation des charges, la Secrétaire générale du gouvernement a salué, au nom du chef de l’Etat, le travail abattu par Alpha Barry pour l’amélioration de l’image de la diplomatie burkinabè. « C’est une grande responsabilité qui vous a été confiée », a lancé Fatimata Benon à l’endroit du nouveau responsable en charge des affaires étrangères.

Une charge dont Rosine Coulibaly a dit prendre avec humilité. Et de reconnaitre la délicatesse de la mission, surtout à une période où le Burkina Faso, selon elle, doit faire face à divers maux qui pourraient « moucheter » son rayonnement à l’international. « Je mesure l’ampleur de la tâche et suis persuadée que le succès de la transformation radicale de notre pays passe par le succès de notre diplomatie. Car, le contexte géopolitique actuel nous impose d’avoir une diplomatie d’influence forte pour impacter l’agenda régional et international sur les questions relatives à la construction de la paix au Sahel », a declaré Rosine Coulibaly. Pour elle, la diplomatie burkinabé doit avoir sa place dans le concert des nations. Pour ce faire, elle compte impulser « une approche pragmatique » pour permettre au pays des Hommes intègres de tirer les meilleurs avantages de la coopération. Dans cette dynamique, a-t-elle souligné, tous les leviers de créer un « profil idéal » pour la destination du Burkina Faso. « C’est aussi ensemble que nous construirons avec les États frères une parfaite intégration et un renforcement significatif de la coopération au sein de l’Union africaine », a lancé Rosine Coulibaly, à l’endroit de ses nouveaux collaborateurs.

Rosine Coulibaly a aussi reconnu les acquis déjà engrangés et qui, à l’entendre, permettront de remporter d’autres victoires pour répondre aux besoins actuels de paix, de sécurité, de stabilité et de développement du Burkina Faso. Pour sa part, Alpha Barry s’est félicité des résultats auxquels il est parvenu depuis sa prise de fonction à la tête du département, en dépit des différentes conjonctures. En termes d’acquis, il a cité, entre autres, l’ouverture des nouvelles ambassades, l’augmentation des bourses, le placement des hauts cadres dans des postes internationaux, la reprise de la Coopération avec d’autres pays, la signature de plusieurs accords de coopération, l’exemption de visa avec certains pays, etc. Au regard de tout cela, a estimé Alpha Barry, c’est avec « un cœur apaisé » qu’il quitte ce département, avec le sentiment d’un devoir accompli. Toutefois, de nombreux efforts restent à faire afin de hisser davantage la diplomatie burkinabè au firmament du concert des nations. Par voie de conséquence, il a invité ses anciens collaborateurs à apporter leur soutien à son successeur, Rosine Coulibaly, pour des résultats encore plus probants.

Soumaïla BONKOUNGOU

& Mireille OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.