2e session de l’Assemblée nationale : 12 projets de lois adoptés

Le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a présidé, jeudi 23 décembre 2021, à Ouagadougou, la clôture de la deuxième session ordinaire du Parlement.

Ouverte mercredi 29 septembre 2021, la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale s’est refermée dans l’après-midi du jeudi 23 décembre 2021, sous la présidence du Chef du Parlement, Alassane Bala Sakandé. C’était également en présence du Premier ministre, Lassina Zerbo, des membres du gouvernement et des présidents d’Institutions et des corps diplomatiques.

Outre la loi des finances, exercice 2022, le Parlement a examiné et adopté, selon Bala Sakandé, 11 autres projets de lois. Il s’agit, a-t-il cité, de la loi portant règlementation et promotion du volontariat au Burkina Faso, le projet de loi portant organisation et règlementation des activités statistiques, 5 projets de lois de règlement qui ont permis de clôturer les comptes de gestion de l’Etat pour les exercices 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020 et le projet de loi portant révision du Code électoral.

Au cours de cette session dite budgétaire, à entendre le chef du Parlement, l’Assemblée nationale a fait droit à ses prérogatives en posant au gouvernement 24 questions orales avec débats, 2 questions orales sans débats et 2 questions d’actualité. « Nous avons saisi l’occasion de cette session parlementaire pour amener le Gouvernement à répondre à l’ensemble des questions que nos populations ont posé au cours des journées de redevabilité tenues à Bobo-Dioulasso », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, a ajouté M. Sakandé, le Bureau de l’Assemblée nationale, en sa séance du 13 décembre 2021, a décidé de la mise en place de trois missions d’information parlementaire. Celles-ci porteront, à l’écouter, sur les questions sécuritaires, la prise en charge des affections de longue durée et sur le secteur du transport et le transit en douane. La clôture de cette session parlementaire, a relevé Alassane Bala Sakandé, intervient au moment où « le péril sécuritaire » menace la stabilité des institutions Etatiques et compromet la cohésion sociale.

Surmonter les épreuves

Pour faire face à cette guerre contre le terrorisme, il a invité la population ne pas « trahir les idéaux » pour lesquels de nombreux Burkinabè sont tombés. Rester fidèles à ces idéaux, a-t-il expliqué, c’est rester toujours unis face à l’ennemi, ne jamais faillir à l’impératif de cohésion sociale et de concorde nationale.

« Surmonter toutes ces épreuves, c’est d’abord réussir le pari de nous unir pour combattre l’ennemi commun », a lancé Alassane Bala Sakandé. C’est pourquoi, faisant sienne la déclaration du Président, Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion de la célébration du 61e anniversaire de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté internationale, il a exhorté l’ensemble des burkinabè au rassemblement patriotique et à l’engagement national. Ce rassemblement patriotique doit, selon lui, se faire d’abord autour des valeurs politiques et des principes républicains que les groupes armés terroristes veulent détruire.

« Ce rassemblement patriotique auquel je vous convie doit également se faire ensuite autour de nos vaillantes Forces combattantes dans leurs missions aussi nobles que périlleuses de défendre et d’assurer l’intégrité du territoire national », a souligné le chef du Parlement. Il a aussi fait savoir qu’au cours de ces trois derniers mois, la diplomatie parlementaire du Burkina est restée assez active.

En effet, le Parlement burkinabè a participé à la 43e Conférence et à la 76e Session du Comité Exécutif de l’Union parlementaire africaine (UPA), à Djibouti, du 11 au 15 octobre 2021 ainsi qu’à la 143ème Assemblée de l’Union Interparlementaire qui s’est tenue du 26 au 30 novembre 2021 à Madrid, etc.

Le Burkina Faso, a-t-il dit, continuera de marquer sa présence au sein des Parlements communautaires et à renforcer sa coopération avec les Parlements des pays amis à travers le monde. Au nouveau Premier ministre Lassina Zerbo, il a exprimé, au nom de l’ensemble des députés, toutes ses félicitations en lui souhaitant plein de succès dans sa mission, non sans lui rassurer de l’accompagnement du parlement.

Soumaïla BONKOUNGOU

& Miriène OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.