Editions Sidwaya : Bilan satisfaisant pour l’année 2021

Le DG des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna (milieu) a félicité les agents pour les résultats acquis.

La Direction générale des Editions Sidwaya a organisé le mardi 28 décembre 2021 son Assemblée générale à son siège de Ouagadougou.

L’année 2021 tire inexorablement à sa fin. Aux Editions Sidwaya, l’heure est au bilan de la gestion administrative et financière du premier groupe de presse du pays des Hommes intègres. Le mardi 28 décembre 2021, à Ouagadougou, au cours de l’Assemblée générale (AG) avec le personnel de la « Maison commune », le Directeur général (DG), Mahamadi Tiegna a affirmé que la mobilisation au cours de l’année qui s’écoule a permis à l’entreprise d’engranger des résultats significatifs.

Concrètement, Sidwaya a atteint un taux d’exécution de presque 100 % pour les activités internes et 91% pour celles menées dans le cadre des attributions du ministère de la Communication, a indiqué le DG. « Une seule activité est en cours de réalisation, le team building. Un autre n’a pas pu aboutir, ayant été transféré en milieu d’année au ministère, il s’agit du processus de décrochage de l’AIB des Editions Sidwaya », a affirmé le DG.

D’après Mahamadi Tiégna, en termes d’activités, les plus significatives sont, la construction du bâtiment administratif à Ziniaré, l’acquisition de matériels informatiques, l’acquisition de 10 kiosques à journaux et d’un conteneur pour désengorger le magasin, la sécurisation des locaux de la DGES, l’acquisition de machines d’imprimerie au profit de la Direction régionale de l’Ouest (DRO), la connexion du siège, de la DRO et de l’AIB à la fibre optique de l’ANPTIC même si le débit s’est avéré plus faible…

En ce qui concerne, les couvertures médiatiques, le DG a noté des motifs de satisfaction. Au cours de l’année, il a révélé que Sidwaya a reçu 2 205 demandes formelles de couverture médiatique contre 1 386 en 2020, soit un taux d’accroissement de 59 % avec un taux de couverture de 99%. En ce qui concerne, les Papiers d’initiatives personnelles (PIP), l’ensemble des rédactions des Editions Sidwaya ont réalisé 108 PIP en 2021 contre 67 en 2020.

Ce qui donne 41 PIP de plus, soit une augmentation de 61%. Selon le DG, cet accroissement s’explique en partie par une meilleure régularité de la parution du Carrefour africain qui réalise essentiellement des PIP. « C’est vrai que la production est notre cœur de métier, mais, il nous faut de l’argent, des recettes tant, il est vrai que ce sont les pages publicitaires qui financent les pages rédactionnelles.

Vous pouvez en déduire qu’il y a une amélioration dans l’assiette pour que nous soyons en surproduction de papiers », a insisté le premier responsable des Editions Sidwaya. Ainsi, a-t-il dit, au 27 décembre 2021, les couvertures médiatiques ont rapporté 171 263 790 F CFA contre 1 51 73 6 521 FCFA en 2020, les insertions publicitaires 427 895 288 F CFA contre 401 1 51 476 F CFA en 2020, les abonnements 113 224 180 F CFA en 2021 contre 87 321 440 FCFA en 2020

Hommage aux doyens

Le DG des Editions Sidwaya a aussi fait savoir que la Direction des finances et de la comptabilité (DFC) a exécuté un budget global de 2 868 245 622 F CFA au cours de l’année. Et, la situation d’exécution des dépenses au 27 décembre 2021 présente un taux global d’exécution de 84% contre 83,28% en 2020.

Les doyens de la « Maison commune » ont reçu les félicitations et les hommages des responsables des Editions Sidwaya.

« A la même période, la situation d’exécution des recettes présente un taux global de 74 % contre 61% en 2020. Cette hausse de 13 points s’explique par l’accroissement de la subvention d’investissement de 575 millions dont 500 millions pour l’imprimerie de Bobo-Dioulasso et 75 millions pour le siège régional du Plateau central à Ziniaré », a précisé le DG. Au cours de 2021, l’Agence d’information du Burkina (AIB), conformément à la lettre de missions a pu mener plusieurs activités.

Sur les 13 points contenus dans la lettre de missions 8 ont été entièrement réalisés, 3 sont en cours et 2 non réalisés. Parmi les activités, M. Tiegna a cité, la dynamisation des relations avec les correspondants AIB, l’amélioration et l’accroissement des productions, la mise en route du studio multimédia… En matière de gestion des ressources humaines, deux documents stratégiques ont été adoptés à savoir le plan triennal de formation et le plan quinquennal de recrutement.

A cette AG qui s’est déroulée sous forme d’échanges directs avec le DG des Editions Sidwaya, les agents ont eu droit à la parole. Les préoccupations ont porté, entre autres, sur la hausse de la subvention de la mutuelle, la gestion du parking, les concours professionnels de reclassement. « La hausse de la subvention à la mutuelle en la faisant passer de 3 millions F CFA à plus, permettra une prise en charge conséquente des problèmes sociaux », a expliqué le représentant du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC), Rufin Paré.

Pour la question du parking, M. Paré a également invité la direction générale à prendre des mesures pour éviter ces désagréments avec les commerçants qui occupent « illégalement » cet espace au détriment des agents de Sidwaya. Le DG Tiégna a dit bien noter les préoccupations. Il a affirmé être d’accord que les trois millions F CFA octroyés à la mutuelle sont insuffisants.

« Si la mutuelle dépose, un plan de travail, la direction va arbitrer avec le conseil d’administration. Ce plan de travail n’est pas déposé ce qui fait qu’on reconduit mécaniquement les trois millions F CFA chaque année », a expliqué le DG. Pour le parking occupé par les commerçants, le DG a indiqué que ces derniers ont demandé un « temps de grâce », c’est-à-dire jusqu’en fin décembre pour libérer le parking de Sidwaya.

Pour les reclassements, M. Tiégna a expliqué qu’il faudra un examen professionnel pour les agents concernés par la situation. Au cours de l’AG, la nouvelle équipe dirigeante de la mutuelle avec en tête Nouhou Sawadogo a été présentée à l’Assemblée. Aussi, un hommage a été rendu aux doyens Abdoul Zouré, Bernard Guibougou, Robert Bazié, Pascal Naré de la section « correction » qui durant des décennies ont contribué à « toiletter » les articles de Sidwaya. Un hommage a été aussi rendu aux agents qui ont reçu des médailles dans les différents Ordres lors des cérémonies de décoration.

Abdel Aziz NABALOUM

emirathe@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.