CDP : « Rentrée des classes » pour le nouveau bureau

Le président du CDP, Eddie Komboïgo (milieu) : « Nous nous sommes réunis pour échanger sur les documents fondamentaux du parti ».

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), à l’initiative de son président, Eddie Komboïgo, a organisé, le mercredi 29 décembre 2021, à Ouagadougou, un séminaire de prise de contact des membres du Bureau exécutif national (BEN) issu du dernier congrès ordinaire du parti.

Après la tenue de son dernier congrès ordinaire, tenu les 18 et 19 décembre dernier, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) veut mieux s’organiser et renforcer ses bases. A cet effet, les membres du nouveau Bureau exécutif national (BEN) se sont réunis en séminaire de prise de contact afin d’échanger sur les perspectives.

Cette rencontre a eu lieu, le mercredi 29 décembre 2021, à Ouagadougou, sous l’égide du président du parti, Eddie Komboïgo. Selon lui, l’objectif de la rencontre a été de permettre aux nouveaux membres du BEN de se connaitre davantage, d’échanger sur les documents fondamentaux issus du congrès.

Il s’est aussi agi, selon M. Komboïgo, de permettre aux premiers responsables du CDP de s’informer du contenu des nouveaux statuts et règlement intérieur qui vont, désormais, guider le parti et qu’ils doivent respecter strictement pour qu’il reste fort sur l’échiquier politique national. « Nous nous sommes réunis pour nous encourager mutuellement et travailler afin que ceux qui se sont trompés reviennent pour renforcer les bases.

Nous nous sommes rencontrés aussi pour prendre des engagements et être solidaires du peuple burkinabè meurtri », a confié Eddie Komboïgo. Déplorant la situation sécuritaire qui se dégrade chaque jour, le président du CDP a invité ses camarades à travailler pour que le CDP soit une alternative crédible pour le Burkina Faso.

Il s’agira, en effet, pour l’ex-parti au pouvoir, de l’avis de Eddie Komboïgo, de voir ce qu’il peut apporter pour relever les défis du moment. Fort de 89 membres, il a fait savoir que le BEN est très rajeuni et prend en compte l’ensemble des régions du pays.

Concernant la crise que connait le parti, avec « la dissidence de l’aile historique », Eddie Komboïgo a indiqué que le BEN travaille à ce qu’elle n’entame pas la cohésion au sein de ses membres. « Nous ferons en sorte que les uns et les autres puissent revenir pour peu qu’ils veuillent respecter les statuts et règlement intérieur. Je pense que si ceux qui se sont trompés reconnaissent qu’ils veulent revenir, ils seront les bienvenus », a-t-indiqué.

Soumaïla BONKOUNGOU &

Miriène OUEDRAOGO (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.