Lettre de l’Editeur

Chers lecteurs, Alors que nous entamons une nouvelle année, que nous souhaitons à tout le peuple burkinabè riche en actions bénéfiques, Sidwaya, votre quotidien qui vous accompagne depuis ce 5 avril 1984 avec des péripéties, vous vient en ce début d’année sous un autre format. Dans le milieu de la presse, le terme consacré est bien, une nouvelle charte graphique. C’est ce qui distingue un journal, une marchandise parmi tant d’autres et qui peut « perturber » le consommateur client si des explications ne lui sont pas fournies afin qu’il apprenne à s’habituer à cette nouvelle identité visuelle. Pourquoi une nouvelle charte, d’abord parce que depuis maintenant vingt ans, Sidwaya qui est passé de journal de conscientisation du peuple, pour répondre à l’idéal révolutionnaire de l’époque, à journal de tous les Burkinabè sans distinction ni d’idéologie ni de religion, avait évolué déjà en changeant de format. Si les vingt dernières années, tout est resté pratiquement identique, le besoin de ces derniers temps s’imposait à nous afin de rentrer dans un esprit nouveau, en exploitant les nouvelles possibilités offertes par l’infographie afin de mieux scénariser le journal et le travail rédactionnel. La maquette utilisée par le quotidien Sidwaya jusqu’en fin 2021 est le fruit du relookage du journal en 2004 à l’occasion de la célébration de son 20e anniversaire.

Celle que vous tenez entre les mains s’est aussi nourrie de l’évolution technologique et de nouvelles polices pour, espérons-nous, donner plus d’allure et de prestance au quotidien national auprès de vous. Pour la Une de la nouvelle maquette, il y a une grande photo au niveau du ventre, le titre ou le nom du journal se trouve désormais au bandeau et reste le même, SIDWAYA, c’est-à-dire « La Vérité (révolutionnaire) est venue » en langue nationale mooré comme l’a décidé le pouvoir Révolutionnaire à la création de cet organe. Le nom du journal peut être déplacé en fonction de la « commande » publicitaire ou rédactionnelle. Vous noterez aussi que la date de création de Sidwaya, la boîte postale, le slogan et le numéro du journal ont été insérés à l’intérieur du titre du journal. La nouvelle maquette offre également des possibilités de titraille au pied de page. Ces titres peuvent être remplacés par un bandeau publicitaire.

Le numéro du journal figure à gauche du titre et la date de parution, légèrement en bas du nom du journal. En ce qui concerne les pages internes, les dates, numéros, logos Sidwaya, la pagination et la date de parution ont été ramenés en haut de page au niveau de la rubrique. Il y a également un changement de police au niveau du corps de texte, titre, surtitre et chapeau… Vous constaterez que cette nouvelle charte qui vient comme une surprise (agréable, espérons-nous) ne phagocyte pas le journal dans sa ligne éditoriale et dans son contenu d’ensemble. Au contraire, ce besoin de changer induit des améliorations dans le contenu du journal en prenant en compte certaines remarques devenues redondantes des lecteurs.

La plus répandue étant le format du journal qui le distinguait des autres parutions quotidiennes au plan local. Chers lecteurs, nous fondons l’espoir que ce nouveau look consolide et raffermisse notre contrat de lecture du quotidien national, plus que jamais votre compagnon de tous les jours tout au long de 2022 et des années à venir. Pour notre part, notre engagement à vous proposer, sans fioritures, une formation complète, fiable sur des sujets aussi diversifiés sur toute l’étendue du territoire et à la diaspora, est intact. Bonne lecture !

Mahamadi TIEGNA

mahamaditiegna@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.