SOTRACO : Les comptes Orange money suspendus

SOTRACO : Les comptes Orange money suspendus

Kantigui a appris que le Directeur général (DG) par intérim de la Société de transport en commun de Ouagadougou (SOTRACO), Issaka Ouédraogo, a suspendu les payements par Orange Money des services de sa structure. « Il est porté à la connaissance du personnel intervenant dans le processus de commercialisation des prestations de la SOTRACO notamment les agents du Service marketing, commercial et communication (SMCC) et les agents de la Direction administrative, financière et comptable (DAFC) de la suspension de tous les comptes « Orange money SOTRACO », a pu lire Kantigui sur la note du DG intérimaire. Les motifs de cette suspension n’apparaissent pas dans ladite note mais Kantigui a ouïe dire que la SOTRACO traverse une crise marquée par des récriminations du personnel sur la gestion de l’ancien DG, Pascal Tenkodogo. Une crise qui a fini par avoir raison de ce dernier, le poussant à présenter sa démission dans une correspondance en date du 21 décembre 2021. Il était accusé de mauvaise gestion par des membres du Comité de direction.

Bobo-Dioulasso : Un silure difficile à avaler Comme bon nombre d’internautes,

Kantigui est tombé des nues quand il a vu circuler sur les réseaux sociaux la photo d’une statue représentant un silure dans la ville de Bobo-Dioulasso. Même s’il faut tenir compte de l’angle sous lequel la photo a été prise pour apprécier l’image, le silure représenté a les apparences d’un phallus qui tutoie effrontément le ciel. Cette image suscite des réactions qui vont de l’indignation à la dérision sur la toile. D’ingénieux internautes sont allés jusqu’à proposer des modèles de silures qui devraient inspirer l’auteur de ce « chef-d’œuvre » qui alimente les débats en ce début d’année. Cette statue qui défraie actuellement la chronique fait penser à la déception qui avait étreint plus d’un lors du dévoilement de la statue du père de la Révolution burkinabè, Thomas Sankara, à Ouagadougou. Tout le monde était indigné de voir une statue qui ne reflétait pas du tout l’image de l’icône du panafricanisme. Ce deuxième raté sonne comme une interpellation à l’endroit de nos vaillants artistes-sculpteurs à s’investir véritablement lorsqu’ils font face à des défis d’envergure. Au regard de la confusion, du moins l’embarras que la vue de ce silure suscite chez bon nombre de personnes, Kantigui plaide pour que les autorités de Bobo-Dioulasso songent à retirer cette statue et à la refaire. Car, dans sa forme actuelle, elle n’honore pas la belle cité de Sya dont le symbole est le silure.

COVID-19 au Burkina: 15 décès en une semaine

Kantigui constate avec regret que la COVID-19, en dépit de la sensibilisation menée tous azimuts par les autorités sanitaires, poursuit son petit bonhomme de chemin macabre. Et la période des fêtes de fin d’année, le relâchement des mesures barrières aidant, a permis au virus de se propager. C’est ainsi qu’en l’espace d’une semaine, 1005 nouveaux cas confirmés et 15 décès ont été enregistrés. Il s’agit précisément, selon le communiqué du gouvernement dont Kantigui a obtenu copie, de la période allant du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022. Du 27 décembre 2021 au 02 janvier 2022, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme suit : 3882 échantillons analysés dont 381 Tests de diagnostic rapide (TDR) répartis en : – 3005 tests de dépistages pour voyage ; – 336 tests de cas suspects ; – 535 tests de cas contacts ; – 04 tests d’agents de première ligne ; – 02 tests d’hémodialysé. Nombre de nouveaux cas confirmés : 1005 ; Nombre de guérisons : 531, total des guérisons, 17150 ; Nombre de décès : 15, total des décès, 333 ; Nombre de cas actifs : 1154 ; Nombre de cas confirmés depuis le 09 mars 2020 : 18 637 dont 6 947 femmes et 11 690 hommes. Nombre de personnes vaccinées contre la COVID-19 : 1 133 497 Embouchant la même trompette que le gouvernement, Kantigui rappelle que la maladie à coronavirus (COVID -19) est une réalité et exhorte les populations à continuer à respecter les gestes barrières et à se faire vacciner.

Kantigui

kantigui2000@gmail.com (+226) 25 31 22 89

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.