Election de la Commission aux affaires humanitaires de l’UA : La Commissaire Minata Samaté reconnaissante au Président Kaboré

Le champion dans la lutte contre les mutilations génitales féminines, Roch Marc Christian Kaboré, a échangé sur la problématique avec Mme Samaté.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le jeudi 6 janvier 2022 à Kosyam, la Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et du développement social de la Commission de l’Union africaine, Minata Samaté/ Cessouma.

La diplomate Minata Samaté/ Cessouma est reconnaissante du soutien des autorités burkinabè pour son élection en 2021 en qualité de Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et du développement social de l’Union africaine (UA). La Commissaire va bientôt prêter serment avant de prendre fonction. A cet effet, elle est allée remercier le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 6 janvier 2022 à Ouagadougou, pour tout l’accompagnement dont elle a bénéficié.

A l’issue de la rencontre, Minata Samaté a indiqué que son élection au sein de la Commission de l’UA est un très grand succès diplomatique pour le Burkina Faso. Selon elle, son dossier n’a pas été facile, mais finalement, il a été retenu. « En soutenant ma candidature, le président du Faso et le Burkina ont été honorés. Nous avons eu un très bon score, 45 voix pour, sur 46 votants », s’est-elle réjouie tout en remerciant le chef de l’Etat et l’ensemble des diplomates qui ont contribué à son élection.

Outre les remerciements, Mme Samaté a mis à profit sa visite pour échanger avec le président du Faso sur les questions en rapport avec ses prérogatives. Nous avons discuté sur la pandémie à coronavirus avec ses différentes variantes, a-t-elle confié. Pour elle, il n’y a pas que la COVID-19. « Le président du Faso est le champion dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. Notre département a en charge cette question et cela a été au cœur de nos échanges », a précisé la Commissaire.

A l’écouter, les discussions ont également porté sur d’autres grandes questions d’actualité au niveau du continent. « Le Burkina connait des difficultés sur le plan humanitaire. Nous avons déjà eu deux missions au pays des Hommes intègres. Nous avons mûri la réflexion sur la question. Nous avons le sport et la culture.

Il était important d’échanger sur tous les sujets pour voir comment travailler durant notre mandat pour trouver des solutions à ces préoccupations au niveau africain et au Burkina en particulier », a expliqué Minata Samaté. Concernant le secteur de la sécurité, la Commissaire en charge des affaires humanitaires compte travailler en symbiose avec son homologue qui s’occupe des questions de paix et sécurité. « La Commission est composée de 8 membres, nous avons la chance d’avoir un commissaire de la CEDEAO qui vient du Nigeria qui s’occupe des affaires politiques. Avec lui, nous verrons ce que nous pouvons faire pour l’Afrique de l’Ouest », a-t-elle assuré.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.