Rentrée politique du PAREN : La situation nationale décryptée à Réo

Le président du PAREN, Dr Abdoul Karim Sango : « le bonheur de l’homme se trouverait dans la synathèse du communisme et du capitalisme, d’où la troisième voie prônée par le PAREN ».

Le Parti de la renaissance nationale (PAREN) a effectué sa rentrée politique, le samedi 8 janvier 2022 à Réo, par une conférence sur le thème : « Situation nationale au Burkina Faso : rôle et responsabilité des acteurs politiques et de la société civile ».

Après la crise née des dissensions entre ses responsables, le Parti de la renaissance nationale (PAREN) revient au-devant de la scène politique. En effet, la nouvelle équipe dirigée par le Dr Abdoul Karim Sango élu à la tête du parti lors du Congrès tenu les 28 et 29 juin 2021, a organisé le samedi 8 janvier 2022 à Réo, une conférence publique marquant la rentrée politique du PAREN. Placée sous le thème « Situation nationale au Burkina Faso : rôle et responsabilité des acteurs politiques et de la société civile », elle a été animée par le Pr Jacques Nanema, enseignant- chercheur et le président du parti lui-même sous l’œil bienveillant du fondateur Laurent Bado.

Premier à prendre la parole, Pr Jacques Nanema a entamé sa communication par ces interrogations : « Que vais-je dire, qui n’est pas déjà dit, entendu, ou vécu par les uns et les autres ? Dois-je prendre la parole pour feuilleter la litanie des malheurs qui nous frappent depuis la mort du guide libyen ? ». Il fera ensuite savoir que nous assistons à une crise sans précédent de l’Etat née du désamour pour la politique et de la démocratie en général marquée par la défiance des citoyens vis-à-vis de l’Etat.

L’Etat est-il devenu trop faible au point de nous exposer à périr, s’est demandé le conférencier. De l’avis du Pr Nanema, après la guerre qui a opposé le Burkina Faso au Mali voisin dans les années 80, les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont été utilisées pour la protection du pouvoir politique que de veiller à se préparer, s’exercer pour être capables de défendre le territoire. « C’est l’une des causes de l’échec des FDS devant les hordes des groupes armés terroristes qui écument nos régions au point que le citoyen en vient à douter de la compétence militaire de nos soldats », a-t-il précisé.

Les militants et sympathisants ont réaffirmé leur attachement aux idéaux du PAREN.

Pour le communicateur, il y a aussi une confusion grave entre la république que nous devons à tout prix défendre et le gouvernement qui est une équipe circonstancielle chargée d’animer ladite république. Il a par conséquent invité les partis politiques et les OSC à faire dans la sensibilisation afin que le bien-être soit le but de l’action politique et que les citoyens soient habités par l’amour de la patrie. Quant à Dr Abdoul Karim Sango, sa communication a porté sur la doctrine du PAREN pour la transformation du Burkina Faso et de l’Afrique. « Le communisme et le capitalisme ont tous échoué.

Le bonheur de l’homme se trouverait dans la synthèse des deux doctrines, d’où la troisième voie prônée par le PAREN », a-t-il indiqué. Cette voie doit passer, selon lui, par des réformes culturelles, politiques et économiques. Pour le fondateur du parti, Pr Laurent Bado, les Burkinabè ont l’oreille dure. « Depuis 22 ans le PAREN, visionnaire, a pensé à ce qu’il fallait pour faire du Burkina un pays de paix et de progrès : l’actionnariat populaire ». C’est maintenant que la France veut adopter ce modèle économique, alors que le PAREN l’a pensé depuis plus de 20 ans.

Sur la situation nationale, a ajouté Pr Bado, « j’avais annoncé que les portes de l’enfer s’ouvriront si rien n’est fait ». « Notre parti est pauvre en argent, mais le plus riche en termes d’idées », a-t-il conclu. Selon le 1er vice-président du PAREN, François de Salles Bado, par ailleurs président du comité d’organisation, cette rentrée politique marque le début de la redynamisation du parti dans le Sanguié. Sur la thématique, il a laissé entendre qu’elle vise à interroger chacun de nous sur sa responsabilité dans la situation qui prévaut et les pistes de solution pour y sortir. Il a salué la grande mobilisation des militants et sympathisants qui témoigne de leur attachement aux idéaux du PAREN.

Beyon Romain NEBIE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.