L’après Cameroun-Burkina : l’écurie des Etalons reste sereine

Les Etalons après leur faux pas d’entrée face aux Lions indomptables ont repris le chemin des entrainements. Dans l’écurie, tout se passe bien.

Après avoir raté leur entrée dans la compétition face à l’équipe hôte, le Cameroun, les Etalons ont repris le chemin de l’entrainement lundi dernier, dans l’après-midi, avec un léger dégraissage. Hier, en l’absence de Kamou Malo, c’est Firmin Sanou qui est toujours le maître à bord. Le constat est que l’ambiance est toujours au beau fixe. Les joueurs semblent avoir déjà évacué cette défaite. Ils se focalisent maintenant sur le prochain match. C’est ce qu’a laissé entendre Ibrahim Blati Touré. Pour lui, il faut rapidement relever la tête et penser au Cap-Vert. « Nous en sommes conscients et promettons de nous donner à fond pour la suite », a-t-il déclaré. Son coéquipier Boureima Bandé abonde dans le même sens. Il rassure que le moral reste intact. « Nous n’avons pas intérêt à nous laisser abattre à cause de la défaite du match d’ouverture. La CAN, c’est 3 matchs de poules et il nous faut gagner les deux autres restants », confie-t-il. Pour ce qui est des joueurs et les membres du staff technique testés positifs avant le match face au Cameroun, ils sont maintenant négatifs selon un contre test effectué par le staff médical burkinabè. Cela, en attendant que le test du service médical de la CAF qui a lieu dans l’après-midi d’hier confirme ces résultats. Certes, Edmond Tapsoba, Dango Ouattara, Soumaila Ouattara, Saidou Simporé et Oula Abass Traoré n’ont pas encore rejoint le groupe pour les entrainements collectifs mais, ils répètent entre eux leur gamme dans la cour de l’hôtel.

Yves OUEDRAOGO

Depuis Yaoundé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.