CAN 2021/Burkina # Éthiopie : Les Etalons jouent leur va-tout cet après-midi

Le stade Omnisports de Bafoussam sera ce soir le théâtre de l’une des dernières rencontres de la poule A de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations entre le Burkina et l’Ethiopie. Une rencontre que Kamou Malo et ses poulains entendent bien aborder puisque leur avenir dans la compétition en dépend.

25 janvier 2013 au Mbombela Stadium de Nelspruit, en Afrique du Sud. Les Etalons, suite à un superbe but de Alain Traoré (auteur d’un doublé ce jour-là), signent la plus large victoire 4-0 de leur histoire en phase finale de la Coupe d’Afrique face aux Walya de l’Ethiopie. Saïdou Mady Panandétiguiri avait disputé l’intégralité de cette rencontre. Présent à Yaoundé aux côtés des Etalons, l’ancien défenseur pense qu’à défaut de rééditer le même score, le Burkina Faso peut au moins battre l’Ethiopie.

« Il est vrai qu’un match de football reste indécis. Mais, connaissant notre équipe et ce qu’elle a montré lors de ses dernières sorties, je suis confiant », relate-il. Panandétiguiri conseille ses jeunes frères « à rester concentré sur le terrain et à jouer leur jeu ». Cette rencontre de la CAN 2013, est d’ailleurs la seule confrontation entre ces deux nations, cette dernière décennie. Le moins que l’on puisse dire est que près de dix ans après leur dernier face à face, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.

Les deux équipes nationales ont changé de visage, avec une nouvelle génération. Pour le milieu de terrain des Etalons, Ibrahim Blati Touré, lui et ses camarades ne pensent qu’à la victoire ce soir face aux Walya. « Pour y arriver, nous devons respecter l’adversaire, faire un match sérieux avec l’envie d’aller chercher les 3 points. Il faut surtout concrétiser nos occasions », laisse-t-il entendre. Son compère du secteur médian, Adama Guira abonde dans le même sens.

« Pour battre l’Ethiopie nous devons vraiment être très concentrés et minimiser les erreurs. Ne pas les laisser jouer surtout », conseille-t-il.

Un match difficile, selon Kamou Malo

Pour Adama Guira, l’Ethiopie est une équipe « très joueuse, très bonne techniquement ». « Ils ont un football de possession et plein d’audace » précise-il. Son entraineur Kamou Malo qualifie la formation des Walya de « belle ».

Il avoue que ses poulains en sont conscients et comptent aborder le match avec sérénité et de combativité. « Nous savons que c’est un match capital pour nous et la qualification passe par là », souligne-il. Kamou Malo se réjouit du retour de son capitaine Bertrand Traoré, absent face au Cap-Vert pour raison de COVID-19. « Mais pour le moment, je me réserve de dire si Bertrand sera aligné d’entrée ou pas », prévient-il.

Kamou Malo s’attend à un match difficile tout comme Yssoufou Dayo. Mais, celui-ci rassure qu’ils se sont bien préparés pour le disputer. « Sans nous mettre la pression, nous allons le jouer comme les autres matches », assure-t-il. Avec zéro point au compteur en deux sorties, les Walya disputeront la rencontre sans pression aucune. Ils auront certainement à cœur de regagner le bercail avec quelques points dans leur besace.

Les Etalons qui se sont relancés après leur victoire face au Cap-Vert ne doivent pas se louper dans cette rencontre pas loin d’un match couperet. Ainsi, le capitaine Bertrand Traoré et ses coéquipiers n’entendent pas rentrer tôt au bercail. Voici décliné en quelques mots l’enjeu de cette rencontre prévue cet après-midi à 16h TU au stade Omnisports de Bafoussam, localité située à environ 300 km de Yaoundé.

Yves OUEDRAOGO

Depuis Yaoundé


Équipe probable

Farid Sofiane Ouédraogo,

Issa Kaboré,

Steeve Yago,

Yssoufou Dayo,

Edmond Tapsoba,

Adama Guira,

Ibrahim Blati Touré,

Fabrice Sangaré,

Bertrand Traoré,

Hassane Boureima Bandé,

Abdoul Fessal Tapsoba.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.