Coup d’Etat au Burkina : l’UPC prend acte et entend travailler avec toutes les forces vives pour libérer le pays du joug terroriste.

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a déclaré que la succession des événements qui a conduit le Chef de l’Etat à renoncer de lui-même à ses fonctions de Président du Faso, amène son Parti, à prendre acte de la nouvelle situation que vit le Burkina Faso avec l’avènement du MPSR.

En attendant que les nouvelles autorités du pays déclinent leurs intentions et leur programme, l’UPC demande que l’intégrité physique du Président Roch Marc Christian KABORE soit sauvegardée et que la liberté lui soit accordée le plus rapidement possible.
 
Le parti souhaite également que les libertés démocratiques fondamentales des citoyens soient respectées. Pour la période de transition qui s’ouvre désormais, l’ UPC souhaite qu’elle soit marquée du sceau de la concertation permanente et de l’inclusion et conduise dans un délai raisonnable à un retour à une vie constitutionnelle normale.
 
En ces moments difficiles que vit le Burkina Faso, le parti dit rester disponible pour travailler avec toutes les forces vives de notre pays, pour libérer le Burkina Faso du joug terroriste, refonder notre système de gouvernance démocratique et économique, réaliser la réconciliation nationale, l’unité nationale et la cohésion sociale.
 
La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.