DGTTM : des agents de MEGAMONDE dans la tourmente

Kantigui a appris que des agents de la société MEGAMONDE mis à la disposition de la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) ont vu leur contrat de travail suspendu. Kantigui a eu une copie de la note signée du président-directeur général, du directeur des opérations et du directeur administratif et financier de la société MEGAMONDE.

La lettre stipule qu’à la suite des évènements que le Burkina Faso a connus le 24 janvier 2022, la signature du protocole autorisant le prolongement des contrats de travail n’a pas pu être finalisée par les autorités de l’Etat. Ce qui ne permet pas de travailler dans un cadre légal.

Par conséquent, le prolongement des contrats de travail de son personnel exerçant au sein de la DGTTM Ouagadougou et Bobo-Dioulasso et qui devrait courir jusqu’au 30 avril 2022 est suspendu et en attendant le dénouement de la situation, les présents contrats prendraient fin au 31 janvier 2022. Selon la source de Kantigui, cette annonce a perturbé le service ce 1er février à la DGTTM. Kantigui souhaite que la situation se normalise pour éviter que ces agents viennent grossir le nombre des chômeurs au Burkina Faso.


Il prétexte une garde pour voir sa maîtresse

Kantigui a appris que la victoire des Etalons lors du match de qualification pour les ½ finale de la CAN 2021, le samedi 29 janvier 2022, n’a pas fait que du bien à tout le monde. En effet, ce jour-là, un agent de santé exerçant dans une capitale régionale du pays a prétexté une garde à l’hôpital pour aller suivre le match chez une de ses conquêtes. Pour éviter que son épouse qui connait bien ses jours de garde ne soupçonne quelque chose, il aurait pris le soin de préciser à cette dernière que c’est un collègue qui lui a demandé de le remplacer parce qu’ayant eu un empêchement de dernière minute.

C’est ainsi qu’il a quitté le domicile aux environs de 17h 45 pour l’ ‘’ hôpital ‘’ où la garde débute à 18h, a relaté la source de Kantigui. Alors que ce scenario monté de toutes pièces avait pour seul but de lui permettre d’aller suivre ‘’ tranquilos ‘’ le match chez son ‘’ deuxième bureau ‘’ qui habite dans une cour commune. Malheureusement pour notre agent de santé, au coup de sifflet final de l’arbitre, les locataires se sont retrouvés au milieu de la cour pour célébrer la victoire du Onze national.

C’est dans cette liesse que celui qui était censé être de garde à l’hôpital découvre parmi les personnes en liesse le petit frère de sa femme, un étudiant venu lui aussi suivre le match avec ses camarades dans la même cour. Ayant rendu visite à sa sœur quelques heures plus tôt, ce dernier avait été témoin du départ de son beau-frère, l’infirmier, pour la garde. Selon l’interlocuteur de Kantigui, l’homme serait retourné précipitamment chez lui évoquant des migraines. Mais il n’a pas toujours le cœur net puisque l’étudiant aurait vendu la mèche à sa sœur….

lire l’article dans Sidwaya numérique

Kantigui

kantigui2000@gmail.com (+226) 25 31 22 89

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.